Israël n’utilisera plus les données télécoms dans la lutte contre le coronavirus

. © Getty Images

Israël renonce à l’utilisation de données télécoms pour contrôler si les gens respectent bien les mesures de confinement obligatoires appliquées dans le pays. Une commission parlementaire estime en effet que l’impact sur le respect de la vie privée pèse plus lourd que les avantages fournis par l’appli.

Voilà ce qu’annonce l’agence de presse Reuters. Depuis un mois, Israël exploite des données télécoms pour contrôler si les personnes présumées ou réellement affectées par le coronavirus ne sortent pas de chez elles. Cette mesure s’inscrit dans un plan d’urgence qui est évalué un mois après son introduction. Lors de cette évaluation, la mesure en question est donc à présent annulée.

La police israélienne n’apprécie pas cette décision et indique que l’appli rencontre beaucoup de succès. En tout, 203 personnes en infraction auraient été arrêtées, pour lesquelles les données télécoms ont dans beaucoup de cas joué un rôle.

En collaboration avec Dutch IT-Channel.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content