Comment des robots bâtiront bientôt des maisons dans notre pays

© AUAR
Tom Verpaelst Rédacteur chez Data News.

L’entreprise de construction Vandenbussche s’associe à la firme technologique britannique AUAR pour créer sa propre ‘micro-usine’. C’est là que les robots et l’intelligence artificielle devraient rendre le processus de construction d’unités habitables modulaires beaucoup plus efficace.

Ces unités habitables modulaires sont des blocs autonomes – souvent sous la forme de conteneurs – qui sont construits en usine et aménagés au gré du client. Une seule unité peut servir de petite résidence ou être combinée avec d’autres unités. Les maisons modulaires ne sont plus une exception en soi, mais avec la technologie d’AUAR, l’entreprise de construction flamande Vandenbussche souhaite apporter une réponse aux différents défis du secteur.

Industrie automobile

Les conteneurs doivent apporter une solution au manque de logements financièrement abordables – car ils sont moins chers dans la plupart des cas – et au manque de main d’œuvre. ‘D’ici 2040, 300.000 logements devraient venir s’ajouter en Flandre. Cela nécessite une augmentation significative de la productivité. Nous pensons que la robotisation peut y apporter une contribution cruciale’, déclare Kristof Defruyt, CEO de l’entreprise de construction Vandenbussche, à Data News. ‘D’une part, les robots peuvent nous aider à maintenir les coûts aussi bas que possible. On gaspille peu de matériaux de construction, ce qui réduit les coûts et en fait un projet durable. D’autre part, on rend également certaines étapes du processus de production beaucoup plus efficaces, ce qui compense le manque de main-d’œuvre.’ 

Vandenbussche installera les robots dans ses bâtiments en octobre. Ils travailleront de manière presqu’autonome à la construction des unités et seront totalement identiques aux robots également utilisés dans l’industrie automobile. L’entreprise de construction pourra ainsi travailler plus efficacement et avec plus de précision. Ce dernier point est particulièrement un gros atout, car les robots seront responsables non seulement de la production d’éléments bruts telles que les façades et les murs extérieurs, mais également de la finition intérieure. Même si les possibilités de conception et de construction des unités sont à présent encore limitées, selon le CEO Defruyt, les robots seront capables de gérer des projets plus exigeants à l’avenir.

© AUAR

Vandenbussche les voit surtout s’exprimer dans de plus grands projets. Defruyt: ‘Le grand avantage est bien sûr que les robots peuvent fonctionner sur place sur de grands chantiers. Ils peuvent alors y produire les unités et les assembler immédiatement. Cela permet encore une fois de réduire les coûts, car le transport n’est par exemple plus nécessaire.’ Vandenbussche envisage déjà de nombreuses possibilités: ‘Des maisons unifamiliales jusqu’aux parcs de vacances. Cette technologie aidera le secteur à progresser dans tous les domaines.’

IA

Vandenbussche collabore à ce projet avec la firme technologique britannique AUAR. Cette dernière fournit non seulement les robots, mais également les logiciels à Vandenbussche. Une plate-forme numérique devrait donner aux architectes la possibilité de convertir leur concept en une construction efficace d’unités. Et l’IA intégrée devrait offrir aux concepteurs davantage de possibilités et de liberté.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content