‘Fitbit envisage de se mettre à l’étalage’

Moins sophistiqués que les smartwatches, les capteurs d'activités s'adressent plutôt aux sportifs. Ici, le Fitbit Ionic.

Fitbit envisage à présent de se vendre elle-même. L’entreprise doit en effet affronter une concurrence féroce dans les segments tant supérieur qu’inférieur du marché.

La vente est actuellement débattue avec la banque Qatalyst Partners. Une source indique cependant à l’agence de presse Reuters que la décision n’est pas encore définitive. L’entreprise souhaiterait surtout savoir si un acheteur serait intéressé.

Fitbit est surtout connue pour ses traceurs de fitness. Ces derniers temps, la firme s’est également concentrée sur les montres intelligentes. Mais dans ce dernier segment, elle a temporairement bien du mal à s’imposer. C’est ainsi qu’elle a été forcée en juillet à revoir à la baisse ses attentes en matière de chiffre d’affaires suite aux ventes décevantes de sa montre connectée Versa Lite.

Il faut dire que dans le segment inférieur du marché, l’entreprise doit affronter la concurrence d’acteurs qui y lancent des traceurs de fitness à bas prix.

L’on ne sait pas encore clairement si Fitbit recherche des investisseurs ou plutôt un acteur technologique plus en vue, tel Alphabet (Google). Fitbit même s’abstient de tout commentaire vis-à-vis de l’information publie par Reuters. Le cours de son action a cependant fait un bond en avant à la nouvelle d’une possible revente de l’entreprise.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content