Des données et des numéros de compte de Belges de nouveau proposés en ligne

© Getty Images

Deux semaines après que quelqu’un ait proposé (puis retiré) des données bancaires et des adresses de Belges en ligne, une nouvelle fuite se manifeste. A première vue, il s’agit d’autres données, même s’il y a aussi des ressemblances.

Sur un forum de hackers bien connu, un inconnu propose aujourd’hui des données belges ‘avec numéros IBAN’. Il est question de noms, dates de naissance, numéros de téléphone, adresses e-mail, adresses postales et numéros de comptes en banque. Data News a de nouveau pu en visionner des exemples liés à 49 personnes et a constaté que ces données étaient correctes. Une victime avec qui nous avons pris contact par téléphone, nous confirme que son nom et son adresse correspondent bien aux données.

Même forum, mais données potentiellement différentes

Les données divulguées présentent des similitudes avec celles qui ont été partagées le jour de Noël. Elles se trouvent sur le même forum, et les exemples publiés contiennent en grande partie des données identiques. Mais il y a aussi des différences. La façon, dont les données sont organisées, et le descriptif des champs sont autres. Cela donne à penser qu’il s’agit d’un autre ensemble de données, même si ce n’est pas non plus totalement certain.

En même temps, les exemples de données divulguées à présent concernent des personnes complètement différentes, puisqu’elles sont nées avant 1964. Les numéros IBAN appartiennent à diverses banques. Sur la base de l’adresse mail que certaines personnes fournissent, il s’agit de données que celles-ci ont elles-mêmes saisies quelque part. C’est ainsi qu’il y a notamment une faute de frappe dans le mot ‘outlook’ de l’une des adresses mail saisies, et une adresse est manifestement fausse.

Le nouveau gisement ne contient par ailleurs que des données de Flandre et de Bruxelles, alors que celui du jour de Noël intégrait aussi des données provenant de Wallonie. Cela ne signifie cependant pas grand-chose dans la mesure où il ne s’agit là que d’une partie du gisement de données total. Il est également possible qu’on y retrouve des gens, dont la date de naissance est plus récente.

‘Centres d’appels en Turquie et dans les Balkans’

Le lien éventuel avec les données partagées le jour de Noël figure surtout dans un autre mail du pseudo-hacker. Il y propose des données comparables de citoyens néerlandais, français, allemands, espagnols et autrichiens. Il prétend que ces données proviennent de ‘différents centres d’appels situés en Turquie et dans les états des Balkans’.

Pour ce qui est des données belges proposées en décembre, le hacker éthique Inti De Ceukelaire a découvert qu’elles avaient été divulguées par un collaborateur interne d’un centre de données turc ou kosovar. Peut-être s’agit-il cette fois de la même source.

L’inconnu qui propose ces nouvelles données belges, indique seulement qu’elles proviennent ‘d’un ami’. Data News tente de découvrir combien de données de Belges sont vendues en tout, mais ce n’est pas simple.

Partner Content