.gent ouverte au grand public

24/11/14 à 13:01 - Mise à jour à 13:00

Source: Datanews

La nouvelle extension de domaine belge .gent peut être enregistrée librement à partir de ce lundi. Le prix à la consommation est de quelque 25 euros par an.

.gent ouverte au grand public

Toute nouvelle extension internet doit parcourir plusieurs étapes avant d'être opérationnelle. L'un des principaux jalons est la délégation du suffixe dans la zone-racine chez IANA, le 'comptable' international d'internet, qui décide que le système DNS va reconnaître les adresses internet se terminant par .gent. Fin juillet, c'était le tour du suffixe de la cité d'Artevelde.

A partir de cette semaine, le domaine de haut niveau gantois est disponible pour le grand public. .gent est ainsi le premier nouveau suffixe internet belge à être lancé sur le marché et susceptible d'être librement enregistré. .Vlaanderen et .brussels suivront le 20 janvier.

Le prix de gros pour un enregistrement annuel d'un nom de domaine .gent est de 17 euros. Dot Gent Registry, la filiale de Combell qui gère la nouvelle extension, se trouve ainsi dans la même catégorie de prix que les extensions géographiques déjà lancées, telles .berlin.

Attention: pour le consommateur moyen, il convient d'ajouter encore cinq euros au moins car ce n'est pas le registry même qui vend les noms de domaine aux utilisateurs finaux, mais bien une série d'agents ('registrars').

Les agents qui travaillent au volume, n'ajouteront probablement pas grand-chose au prix de départ, ce qui fait que vous devriez normalement pouvoir en obtenir un exemplaire à partir de 25 euros. D'autres acteurs, qui offrent une plus grande valeur ajoutée (hébergement, services mail,...), iront probablement jusqu'à 40 ou 50 euros par nom de domaine .gent.

Par ailleurs, Dot Gent Registry descend un peu sous le prix de DNS Belgium (.be, .vlaanderen, .brussels), qui demandera bientôt un prix de gros de 20 euros pour .brussels et .vlaanderen.

Actuellement, une action pour les particuliers belges est cependant en cours chez ce registry belge, où le prix de gros a été réduit de 20 à 1 euro. Les Belges ont ainsi jusqu'au 15 décembre pour réserver à un prix-plancher un nom de domaine .vlaanderen ou .brussels à leur nom officiel.

Premium domain names

Lors des périodes de lancement, au cours desquelles les entreprises, organisations non-marchandes et citoyens gantois pouvaient déjà enregistrer un nom de domaine .gent, un millier l'a été. Ce n'est évidemment pas un nombre élevé, mais le business developer Jimmy Cappaert n'est pourtant pas mécontent.

".Vlaanderen en est actuellement à 1.176 enregistrements, et .brussels à 1.729. Quand on sait que .gent est la plus petite extension des trois, pour la plus petite niche, 1.000 n'est certainement pas un mauvais résultat. De toute façon, l'adoption des nouvelles extensions internet se passe plus difficilement que prévu, mais tout cela est encore nouveau. Il faut laisser le temps au temps."

"Il n'y a plus la moindre .com disponible pour une combinaison sensée, et le choix parmi les anciens suffixes est toujours plus restreint. Dans ce sens, l'arrivée des nouveaux suffixes est une bonne chose."

Pour l'an prochain, Cappaert table encore sur plusieurs petits événements qui devraient stimuler l'intérêt pour .gent. L'on attend ainsi que divers 'premium domain names' (des noms de domaine dont Dot Gent Registry s'attend à ce qu'ils soient très populaires et qui sont provisoirement bloqués, tels cafe.gent) soient lancés sur le marché, certes au terme d'enchères.

Et le gestionnaire international des noms de domaine Icann caresse aussi l'idée de libérer pour la première fois dans l'histoire des noms de domaine à 2 lettres, ce qui pourrait bientôt permettre l'enregistrement de be.gent par exemple. "Quoi qu'il en soit, il y aura l'année prochaine suffisamment d'actions qui devraient accélérer l'adoption des nouveaux suffixes."

En savoir plus sur:

Nos partenaires