Teradata: solution d'entrepôt de données pour applications spécifiques

23/04/08 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

Historiquement positionné sur le terrain des gros entrepôts de données d'entreprise (10 To ou plus), Teradata ne pouvait rester plus longtemps indifférente à la pression des 'datawarehouse appliances' (Netezza, DATallegro), à l'arrivée de HP ou à la montée en puissance de solutions d'in-memory database (même si elles ne jouent pas- encore- dans la même catégorie).

Historiquement positionné sur le terrain des gros entrepôts de données d'entreprise (10 To ou plus), Teradata ne pouvait rester plus longtemps indifférente à la pression des 'datawarehouse appliances' (Netezza, DATallegro), à l'arrivée de HP ou à la montée en puissance de solutions d'in-memory database (même si elles ne jouent pas- encore- dans la même catégorie).

La pression se fait surtout sentir outre-Atlantique, incitant donc la société à lancer une contre-attaque sous la forme d'un Teradata 2500, entrepôt dit d'entrée de gamme ou de type sandbox destiné aux "entreprises qui initient un premier projet d'entreposage, bâtissent une nouvelle application, avant de la transposer, à terme, vers l'EDW".

Le 2500 répondra aussi aux besoins de solutions spécifiques- détection de fraude, segmentation de clientèle, forecasting, requêtes judiciaires... Solution MPP, le 2500 repose sur des serveurs Intel dual-core et supportera jusqu'à 146 To.

Dans le même temps, Teradata renforce le potentiel de son EDW (Enterprise Datawarehouse) 5500 en lançant un modèle 5550 jusqu'à 2 fois plus puissant que son prédécesseur, orienté vers les besoins d'environnements 64 bits, à traitement de tâches mixtes (opérationnel et décisionnel). Le nouveau venu, qui s'articule autour de serveurs Intel quad-core organisés en infrastructure MPP à interconnexion Bynet, peut supporter jusqu'à 4 péta-octets de stockage.A signaler également l'arrivée d'une solution intégrée de 'datamart' 550, de type SMP, essentiellement destinée à accueillir des environnements de test mais qui pourrait aussi s'adresser à des besoins départementaux. La solution s'appuie sur des serveurs Windows ou Linux, Espace de stockage maximal: 6 To.

Gamme de prix: de 55.000 euros par téra-octet pour le 550 à 170.000 euros, toujours par téra-octet, pour le 5550.

Nos partenaires