Les villes américaines prêtes à tout pour séduire Google

30/03/10 à 07:00 - Mise à jour à 06:59

Source: Datanews

La capitale du Kansas, Topeka, prête à changer de nom pour devenir Google, ou un bourgmestre de Floride qui plonge dans une piscine pleine de requins: certains hommes politiques américains sont réellement prêts à tout pour convaincre Google d'installer un réseau internet ultrarapide dans leur contrée

Les villes américaines prêtes à tout pour séduire Google

La capitale du Kansas, Topeka, prête à changer de nom pour devenir Google, ou un bourgmestre de Floride qui plonge dans une piscine pleine de requins: certains hommes politiques américains sont réellement prêts à tout pour convaincre Google d'installer un réseau internet ultrarapide dans leur contrée.

Depuis février, Google recherche des communautés américaines locales qui souhaitent tirer parti du déploiement d'un réseau internet recourant à la fibre optique. La connexion serait cent fois plus rapide que la connexion internet moyenne du pays. Mais pour ce faire, les communautés doivent se distinguer en montrant leur facette la plus originale.

Des dizaines de communautés des quatre coins des Etats-Unis ont présenté leur candidature. Divers politiciens locaux ont tenté des choses vraiment extravagantes. C'est ainsi que les élus de Topeka, la capitale du Kansas, se déclarent prêts à appeler leur ville Google pendant tout un mois.

Quant au bourgmestre de Duluth au Minnesota, il a décrété dans une vidéo sur YouTube que tous les fils premiers nés de sa petite ville porteront désormais le prénom de "Google Fiber", et que toutes les filles premières nées s'appelleront "Googlette Fiber". Cette vidéo montre aussi comment l'homme plonge dans les eaux glacées du Lac Supérieur.

Le maire de Sarasota en Floride a aussi été inspiré par l'eau, puisqu'il n'a pas hésité, lui, à nager dans une piscine remplie de requins. L'un des quartiers de la ville s'appelle du reste désormais "Google Island".

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires