Les absents ont eu tort

11/02/05 à 00:00 - Mise à jour à 10/02/05 à 23:59

Source: Datanews

Vous êtes donc... un développeur ou spécialiste IT orienté Windows et vous n'étiez pas au Heysel la semaine dernière?

Vous devez avoir sans aucun doute une très bonne raison à cela. Vous comptez peut-être sur un ticket pour la Tech-Ed européenne dans une Amsterdam cosmopolite? Ou pour vous, le luxe suprême est-il un voyage vers la Professional Developers Conference de Microsoft aux Etats-Unis? Imaginez alors que ce groupe d'heureux élus n'est sûrement pas important et certainement plus restreint que les quelque 1.400 pros présents aux Microsoft 'Developer & ITpro days' à Bruxelles. Les absents ont en tout cas eu tort. Pourquoi? Parce que les participants ont pu découvrir les tout derniers développements tout au long de ces deux journées de sessions. Ainsi que des conseils sur ce qu'il convient de faire et de ne pas faire pour des systèmes sûrs et efficaces. Mais aussi parce qu'ils ont bénéficié durant ces deux jours d'une formation continue condensée, au moment où Microsoft va sortir de nouvelles versions importantes tant de son environnement de développement que pour sa base de données. Se perfectionner, voilà de quoi il s'agit. Ces Devdays, ainsi que leurs équivalents dans d'autres environnements, tels que Javapolis, offrent en effet aux pros de l'IT et aux développeurs le minimum absolu (et souvent plus) pour rester dans le coup dans un monde de la connaissance qui change et vieillit plus vite qu'épeler 'Cobol' ou 'PL/I'. On y a rencontré aussi Bill Gates, qui a d'ailleurs prêché sa bonne parole de manière bien plus détendue devant les caméras qu'au cours de son discours programme. Une bonne parole qui fut particulièrement élogieuse pour notre pays en raison de la carte eID et de sa possibilité d'utilisation comme moyen d'authentification supplémentaire. Il est évident que Microsoft voit un intérêt à adapter ses produits à cette carte. L'entreprise de Redmond y investira volontiers pas mal d'argent qu'elle récupérera largement par après dans le cadre de contrats juteux. Bref, si vous n'y étiez pas cette année... Et si vous ne voulez pas être complètement le dindon de la farce, mieux vaut déjà prendre rendez-vous pour l'an prochain...

Nos partenaires