Le FBI souhaite créer une gigantesque base de données biométriques

26/12/07 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

Le FBI a conçu un projet à grande échelle, visant à créer la plus grande base de données biométriques au monde. Le nom de code du projet, 'The Next Generation Identification System' ne laisse planer aucune ambiguïté. Le projet en question s'inscrit bel et bien dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Le FBI a conçu un projet à grande échelle, visant à créer la plus grande base de données biométriques au monde. Le nom de code du projet, 'The Next Generation Identification System' ne laisse planer aucune ambiguïté. Le projet en question s'inscrit bel et bien dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Ne vous y trompez pas cependant: le FBI possède déjà une très belle base de données d'empreintes digitales, reconnaissance de la paume de la main et autres éléments d'identification faciale. Ce que le FBI souhaite à présent, c'est élargir la base de données centrale en lui ajoutant des données biométriques supplémentaires, tout en mettant ces données à la disposition des agences locales.

Le système convoité par le FBI se base essentiellement sur des comparaisons en temps réel. Selon le journal américain The Washington Post, il s'agirait ici de reconnaissance faciale générale (les contours du visage), mais également de l'identification de caractéristiques spécifiques, notamment les cicatrices, la forme du pavillon de l'oreille, etc. Le scan de l'iris fait également partie du lot, mais d'autres aspects moins évidents, comme les schémas vocaux, voire même le pas (!) de course d'un individu peuvent également intégrer la base de données.

Pour ce qui concerne le développement technologique et la mise en oeuvre, le FBI collaborera avec le centre de recherche CITeR (Center for Identification Technologiy Research). Ce centre serait notamment en train de mettre au point un scanner de l'iris capable d'identifier les individus à plus de 4 mètres de distance.

Nos partenaires