Le bitcoin de nouveau scindé

25/10/17 à 19:37 - Mise à jour à 19:37

Un groupe de développeurs, qui entend rompre l'hégémonie des grands 'bitcoin-miners', a dégagé une monnaie parallèle. Avec 'bitcoin gold', une nouvelle crypto-monnaie est née.

Le bitcoin de nouveau scindé

© iStock

Avant l'été, il n'y avait encore qu'un seul et même bitcoin, alors qu'aujourd'hui, il en existe déjà trois versions. Après qu'au 1er août et pour la première fois au cours des neuf ans d'histoire du bitcoin, l'on eut droit à ce qu'on appelle en jargon un 'hard fork', à savoir la naissance d'un 'bitcoin cash'. Ce dernier fut scindé sous l'impulsion d'un groupe de développeurs qui voulaient rendre le bitcoin plus facilement utilisable comme moyen de paiement.

Or voici qu'à présent, un autre groupe, qui souhaite décentraliser le bitcoin, a effectué un nouvel 'hard fork', qui a donné naissance à une nouvelle crypto-monnaie, le 'bitcoin gold'.

Cette 'fork' (fourche) génère deux éléments qui possèdent une histoire commune du code, mais qui suivent ensuite leur propre chemin. En principe, tout le monde peut créer ce genre de clone car le code sous-jacent est open source. Le fait que la nouvelle monnaie acquière ou non de la valeur, dépend cependant de son succès.

Actuellement, il est malaisé de se prononcer car les propriétaires de bitcoins ne trouvent pas encore la nouvelle monnaie dans leur wallet (portefeuille). Pour cela, il convient d'attendre le début novembre. Quiconque dispose de 100 bitcoins dans son portefeuille numérique, y trouvera en principe 100 bitcoins et 100 pièces de 'bitcoin gold'. Il est possible que cela soit l'une des raisons pour lesquelles la valeur du bitcoin a progressé ces dernières semaines - le weekend passé, le bitcoin a valu à un moment plus de 6.000 dollars.

'Un CPU = une voix'

La nouvelle 'fourche' a vu le jour sous l'impulsion d'un groupe de développeurs qui veulent décentraliser davantage le réseau bitcoin. A présent le contrôle du réseau repose surtout entre les mains d'un groupuscule de 'miners' capables 'd'extraire' des tas de bitcoins avec des exploitations pleines d'ordinateurs.

"Le but du Bitcoin Gold est justement de décentraliser l'extraction des bitcoins. La vision du concepteur du bitcoin, Satoshi Nakamoto, était 'un CPU = une voix'. Ce n'est plus possible dans la réalité actuelle, où l'extraction est entièrement dominée par un grand nombre d'acteurs en vue", peut-on lire dans le manifeste du clan Bitcoin Gold.

Le fait que directement après le 'hard fork', leur site web ait été paralysé par des attaques DDoS, indique que tout le monde n'est pas ravi de cette opération. De plus, la communauté du bitcoin commence à se diviser sur la question de savoir si toutes ces scissions représentent une bonne chose pour l'avenir du bitcoin. Un troisième 'hard fork' est planifié pour novembre déjà.

En savoir plus sur:

Nos partenaires