La start-up Grexit envisage de changer de nom

15/07/15 à 12:53 - Mise à jour à 12:53

Source: Datanews

De nombreuses start-up rêvent que leur nom devienne soudainement populaire. Mais ces derniers mois, c'en est trop pour l'entreprise indienne Grexit qui propose un outil de gestion des e-mails.

La start-up Grexit envisage de changer de nom

Des manifestants pro-européens devant le parlement grec à Athènes. © AFP/Louisa Gouliamaki

L'entreprise indienne, qui transforme votre messagerie en outil de collaboration, existe depuis 2011. À l'époque, la crise grecque battait son plein, mais on retrouvait assez peu le mot "Grexit" sur la toile. Depuis, les choses ont bien changé, surtout ces 2-3 derniers mois.

À l'origine, le choix de nom de l'entreprise n'avait aucun rapport avec la Grèce. Comme l'expliquent ses fondateurs à Mashable, "Grexit" vient en effet du terme latin "grex" signifiant "troupeau", auquel on a ajouté "IT". C'est également un nom facile à retenir. "Mais nous allons certainement opérer un rebranding", annonce le cofondateur Niraj Ranjan Rout sur le site de Mashable.

"Il y a une connotation négative en raison du phénomène grec. Surtout à court terme. Peut-être qu'au final il n'y aura pas de 'Grexit' et donc que la Grèce ne quittera pas la zone euro, mais il n'empêche que le sujet fera encore longtemps l'objet de débats."

Ce n'est pas la première fois, ces derniers temps, que des entreprises décident de changer de nom en raison de facteurs externes. Tel fut le cas, par exemple, d'Isis Wallet, qui propose des paiements mobiles, de la société de gestion de patrimoine Isis Equity Partners, ou encore du chocolatier belge Isis (entretemps rebaptisé Libeert) qui ont tous choisi un autre nom afin de couper court à toute association au groupe terroriste ISIS.

En savoir plus sur:

Nos partenaires