La reprise d'ABN-Amro par Barclays aura de lourdes conséquences pour l'organisation ICT

24/04/07 à 00:00 - Mise à jour à 23/04/07 à 23:59

Source: Datanews

Le rapprochement des deux banques - Barclays propose 67 milliards d'euros pour ABN-Amro - aura de graves conséquences pour l'organisation ICT. Quasiment un tiers de toutes les économies se fera en effet au détriment de l'ICT.

A partir de 2010, les deux banques entendent, suite à cette reprise, pouvoir économiser 2,8 milliards d'euros environ, ce qui représente 10 pour cent des coûts totaux. 57 pour cent de ces économies proviendront d'une réduction de personnel. 29 pour cent émaneront de l'ICT & télécom: matériel, logiciels et développement. Le plan prévoit de continuer à utiliser les systèmes d'arrière-guichet (back-office) et commerciaux d'ABN-Amro. Les deux banques sont notamment clientes du géant ERP SAP. En outre, les réseaux et centres de données seront regroupés.En tout, ce seront 12.800 des 219.000 postes d'emploi totaux des deux banques qui seront supprimés. Et 10.800 autres emplois seront externalisés en Inde. Il n'est pas imaginaire qu'on y retrouve beaucoup d'emplois ICT. ABN-Amro avait déjà des projets de déménagement de ses activités IT à l'étranger.

Nos partenaires