La France souhaite bannir les téléchargeurs illégaux d'internet

26/11/07 à 14:00 - Mise à jour à 13:59

Source: Datanews

Les pirates français - et nous n'évoquons pas ici les flibustiers des mers et des océans - feraient bien de faire attention! Le Président Sarkozy - jamais à court d'une décision téméraire - projette en effet d'expulser tout simplement les téléchargeurs illégaux de l'internet.

Les pirates français - et nous n'évoquons pas ici les flibustiers des mers et des océans - feraient bien de faire attention! Le Président Sarkozy - jamais à court d'une décision téméraire - projette en effet d'expulser tout simplement les téléchargeurs illégaux de l'internet.

Cette mesure quelque peu radicale s'inscrit dans un nouveau plan destiné à faire cesser le téléchargement illicite de films et de musique. Dans ce but, une nouvelle instance gouvernementale a vu le jour, dans laquelle les fournisseurs internet et les sociétés musicales et cinématographiques auront aussi leur mot à dire. Les ISP transféreront à l'instance gouvernementale les données des clients qui s'échangent illégalement des films et des chansons. Celle-ci se chargera ensuite d'aller taper sur les doigts des pirates en question et de leur intimer une mise en garde officielle. Si les surfeurs poursuivent leur petit jeu comme si de rien n'était, ils risquent d'être expulsés par les ISP et de figurer sur une sorte de liste noire. Autrement dit, ils ne pourront plus obtenir une connexion internet chez aucun fournisseur.

John Kennedy, directeur de l'IFPI (the International Federation of the Phonographic Industry) parle de 'plus importante initiative à ce jour dans la lutte contre le téléchargement illégal'. L'organisation française de défense des consommateurs UFC Que Choisir, elle, n'apprécie pas du tout. Selon le pendant français de Test-Achats, la nouvelle loi porte atteinte à la vie privée et à la liberté du consommateur. En outre, toujours selon l'organisation, ce plan ne serait pas non plus des plus favorables du point de vue économique et serait difficilement exécutable dans la pratique.

Nos partenaires