La cabine téléphonique publique va disparaître de notre paysage

10/12/14 à 14:02 - Mise à jour à 14:02

Source: Datanews

Dans 372 des 589 communes belges, vous ne pouvez déjà plus trouver de cabine téléphonique publique car Proximus les a fait enlever toutes. Et d'ici la fin de l'an prochain, tel sera le cas partout.

La cabine téléphonique publique va disparaître de notre paysage

© Belga

Alors que notre pays comptait encore 1.175 cabines téléphoniques publiques fin juillet dernier, il n'en subsistait plus que 617 au 1er décembre. Et d'ici la fin de l'année prochaine, il ne devrait plus y en avoir du tout. Voilà ce qu'annonce la porte-parole de Proxuimus, Frédérique Verbiest.

Composants recyclés

Les cabines téléphoniques sont systématiquement démontées, et leurs composants sont recyclés par une entreprise spécialisée, selon Verbiest.

En 1997, la Belgique recensait plus de 18.000 cabines téléphoniques de l'ex-Belgacom. Fin 2010, il n'en restait déjà plus que 6.370.

En mai de l'an dernier, l'Institut Belge des services Postaux et des Télécommunications (IBPT) annulait le service légalement obligatoire des cabines téléphoniques.

Coûts d'entretien

La raison de la disparition des cabines téléphoniques est évidente: quasiment tout le monde dispose aujourd'hui d'un GSM. Ces dernières années, les cabines publiques n'étaient de ce fait quasiment plus utilisées, alors que leurs coûts d'entretien - surtout en raison du vandalisme - s'élevaient à quelques millions d'euros par an. (Belga/MI)

Nos partenaires