Intel présente des produits ultraminces

11/09/13 à 15:02 - Mise à jour à 15:02

Source: Datanews

Brian Krzanich, le nouveau CEO d'Intel, a présenté notamment un smartphone LTE 22nm et des processeurs 14nm lors de l'Intel Developer Forum à San Francisco.

Intel présente des produits ultraminces

Brian Krzanich, le nouveau CEO d'Intel, a présenté notamment un smartphone LTE 22nm et des processeurs 14nm lors de l'Intel Developer Forum à San Francisco.

Le timing n'était cependant pas vraiment bien choisi. Au moment où la moitié du monde était focalisée sur les annonces de produits d'Apple, le CEO encore et toujours récent d'Intel tenait en effet son discours d'inauguration de l'Intel Developer Forum: la conférence pour développeurs organisée pour la 16ème fois déjà. Mais le contraste entre les efforts r&d d'Intel et l'approche marketing d'Apple pouvait à peine être plus grand.

Le CEO Brian Krzanich et la présidente Renee James ont esquissé une image du futur où les appareils électroniques deviendront de plus en plus mobiles. Dans ce monde, chaque appareil et chaque objet seront équipés d'une puce: ce sera l' 'internet of things' évoqué aussi par maints fabricants. "Mais ce sont en fait tous les segments qui subissent pour l'instant un changement en profondeur", a déclaré Krzanich. "Du centre de données à ce qu'on appelle les 'wearables'. Il n'y a jamais eu autant de changements et d'innovations au cours des 30 dernières années que maintenant. Dans chacun de ces segments, nous entendons jouer un rôle en vue." Intel continue donc de jouer la carte de l'innovation et espère pouvoir capitaliser sur l'évolution selon laquelle les transitions IT seront toujours plus rapides.

Smartphone LTE 22nm

Toute une série de 'percées' ont ensuite été passées en revue. A commencer par le premier 22nm System-on-a-Chip (SoC) d'Intel qui a été baptisé 'Bay Trail' - incluant du reste LTE: une technologie ignorée trop longtemps par Intel. Bay Trail repose sur la nouvelle microarchitecture Silvermont très rapide et économe en énergie, qui sera à la base d'une série de concepts Android et Windows innovants, tout particulièrement les tablettes et ce qu'on appelle les 2-in-1. "D'ici la fin de l'année, 60 '2-in1' de divers fabricants seront disponibles. Il s'agit d'appareils constitués d'un PC et d'une tablette à part entière: pas des solutions intermédiaires", a expliqué Krzanich. Avant la période des fêtes, Intel table aussi sur la mise en vente de tablettes à un prix inférieur à 100 dollars.

Plate-forme 14nm et 'the internet of things'

Le CEO d'Intel a en outre exhibé un ordinateur portable Broadwell 14 nm de HP - le successeur de Haswell. Cette plate-forme passera en production d'ici la fin de l'année et promet des vitesses plus élevées et une consommation énergétique moindre pour les 2-in-1, sans la présence d'un quelconque ventilateur. "Le PC est en train de se réinventer et nous y réagissons", a affirmé Krzanich.

Autre annonce étonnante: celle de la famille de processeurs Quark: la série de produits les plus compacts et économes en énergie à ce jour, conçus dans l'optique de l'internet des choses ('the internet of things'): la connexion d'objets et d'équipement portable. Les premiers 'reference designs' avec lesquels les partenaires pourront travailler, sortiront cette année encore. Selon Intel, Quark sera jusqu'à 1/5ème plus compacte que la série Atom et consommera un 10ème de courant en moins. Krzanich présenta en outre un concept de référence d'un 'wearable device'. Ici aussi, l'entreprise recherche explicitement des partenaires.

Centres de données

De manière assez logique, Intel lancera également une gamme Xeon rénovée. Elle comprendra de nouveaux processeurs pour centres de données, complétés dans le portefeuille par des produits et technologies annoncés la semaine dernière déjà. "Il est clair que nous continuerons d'investir dans le centre de données et jouerons un rôle en vue dans sa future transformation", a prétendu le CEO.

Attention accordée aux soins de santé

La présidente d'Intel, Renee James, monta ensuite sur le podium. Dans son discours, James évoqua les villes intelligentes ('smart cities') et les soins de santé sur mesure en guise d'exemples d'applications potentielles converties par les théories IT en une réalité qui va changer la vie. En accordant une attention toute spéciale aux soins de santé. James s'est entre autres référée aux évolutions dans le mapping et dans la recherche sur le génome humain, ainsi que sur la détection précoce et la guérison du cancer grâce à la technologie. Tant qu'à parler du génome humain, ce sera là encore un fameux 'big data challenge' à relever. Le génome humain d'une personne correspond en effet à 1 péta-octet de données, selon Intel.

James parla aussi brièvement d'un prototype du MC10: un 'silicon based patch', alias un patch incorporant une puce placé sur la peau à des fins de contrôle de la santé. "Ce type de patch pourra être connecté à toute une série d'appareils médicaux dans un hôpital. Voilà ce que signifie l'innovation pour nous. Ce sont des solutions qui améliorent le monde", a ajouté James. "C'est ce que nous faisons depuis 45 ans déjà et que nous continuerons de faire à l'avenir", a-t-elle conclu, tout en se référant quand même une fois à la Loi de Moore: "Je peux vous assurer et j'espère que vous le constatez par vous-même: Moore's Law is still alive."

En savoir plus sur:

Nos partenaires