C'en est terminé de Backpage, source d'inspiration pour la loi FOSTA

16/04/18 à 13:02 - Mise à jour à 13:02

Source: Datanews

Backpage.com, un site web en ligne principalement connu sur le marché de la prostitution, a vécu. Son CEO Carl Ferrer a plaidé coupable de commerce sexuel et de blanchiment d'argent.

C'en est terminé de Backpage, source d'inspiration pour la loi FOSTA

© Descrier

Backpage, l'un des sites web d'annonces à caractère sexuel parmi les plus connus, disparaît. Plus tôt ce mois-ci, sa saisie a été prononcée au terme d'une enquête de dix-huit mois menée par les autorités texanes. Backpage aurait notamment soutenu la prostitution enfantine.

Le CEO du site, Carl Ferret, a entre-temps reconnu être bien conscient que la 'grande majorité' des annonces sur Backpage faisait la promotion de la prostitution et que son équipe et lui avaient tenté de dissimuler la véritable nature de ces annonces. Il a aussi plaidé coupable de blanchiment d'argent. Il aurait ainsi passé sous silence des revenus du site, soit quelque 500 millions de dollars, en recourant à différents comptes bancaires, mais aussi par le biais de crypto-plates-formes telles CoinBase. Pour cette affaire de blanchiment, il encourt jusqu'à cinq ans d'emprisonnement.

FOSTA

Son arrestation coïncide avec l'approbation de la loi FOSTA à la chambre américaine, mais sans que finalement, il y ait là une relation de cause à effet. Assez ironiquement, Backpage est pourtant considéré comme la principale source d'inspiration pour FOSTA, une loi qui tient les sites web comme partiellement responsables de ce que les utilisateurs y postent. En vertu de cette loi, Craigslist pourrait par exemple être poursuivi, si un(e) prostitué(e) plaçait une annonce sur le forum.

Cette loi a été votée en partie parce que Backpage, malgré d'importants indices prouvant que le site faisait bien la promotion de la prostitution enfantine, ne pouvait être poursuivi. Jusqu'il y a peu en effet, les sites n'étaient jamais tenus pour responsables de ce que les utilisateurs y postaient. FOSTA va donc changer cela. Aussitôt après l'approbation de la loi, qui devrait entrer en vigueur en mai, des sites tels Reddit et Craigslist ont déjà fermé plusieurs de leurs sections de petites annonces.

Les travailleurs/travailleuses du sexe mêmes sont négligés par la loi. Même si FOSTA est en effet principalement conçue pour combattre la traite des êtres humains, son contenu est si vague qu'il permet de poursuivre toute forme de prostitution, voire les petites annonces personnelles, même celles entre deux adultes consentants, ce qui fait qu'à la limite, même les sites pornographiques pourraient être poursuivis.

Soyons clairs: la prostitution est illégale dans de nombreux états américains (mais tel n'est par exemple pas le cas en Belgique, à condition que les participants soient des adultes consentants). Selon certains groupes d'intérêt, le commerce en ligne a rendu en partie plus sûr le travail sexuel, parce que les prostitué(e)s sont ainsi moins dépendant(e)s des proxénètes. Ils/elles ne devraient plus faire le trottoir, ce qui les rendrait moins vulnérables à la violence. Avec la nouvelle loi, le commerce du sexe rentrerait de nouveau dans l'ombre, ce qui fait qu'il serait plus malaisé d'en détecter les victimes.

Nos partenaires