Apple sur le point d'effectuer des tests d'une voiture autonome

18/04/17 à 13:30 - Mise à jour à 13:29

Source: Datanews

Apple va aussi pouvoir effectuer des tests d'une voiture autonome. Dans ce but, l'entreprise a obtenu une autorisation de l'état de Californie.

Apple sur le point d'effectuer des tests d'une voiture autonome

© Isopix

Cela fait des années déjà que des rumeurs circulent à propos du fait qu'Apple préparerait une voiture autonome sous le nom de code 'Project Titan'. Le géant technologique avait attiré plusieurs ingénieurs de l'industrie automobile, mais s'était toujours refusé à évoquer le projet secret pour lequel il les avait engagés.

En décembre dernier, Apple avait cependant envoyé un courrier à la National Highway Traffic Safety Administration américaine, dans lequel elle exigeait que 'les nouveaux venus' devaient pouvoir disposer des mêmes possibilités de test sur la voie publique que celles dont bénéficient les 'constructeurs existants'. Le courrier mentionnait également qu'Apple préparait des 'systèmes d'auto-apprentissage susceptibles de s'avérer très importants dans le domaine du transport'. Tout semblait indiquer donc qu'Apple ne voulait pas développer sa propre voiture, mais plutôt se focaliser sur la technique intégrée à celle-ci.

Une première indication officielle à ce propos est sortie vendredi dernier: le Department of Motor Vehicles a en effet publié une liste d'entreprises qui recevront l'autorisation de tester des voitures autonomes sur la voie publique en Californie. On y trouve trente noms, dont celui d'Apple. La firme technologique pourra donc tester son logiciel de conduite autonome embarqué dans trois voitures de Lexus.

Parmi les autres noms figurant sur la liste en question, on trouve des entreprises qui sont depuis longtemps déjà connues pour préparer des voitures autonomes, à savoir notamment Tesla, Google, Uber, Volkswagen, Mercedes, BMW, Honda, Nissan et General Motors. Cette dernière a annoncé la semaine dernière encore qu'elle allait investir 13,2 millions de dollars dans un nouveau centre de recherche sur la voiture autonome, ce qui permettrait de créer 1.100 emplois dans les cinq prochaines années.

Il est manifeste que la course au lancement sur le marché de la toute première voiture autonome, bat son plein. Les intérêts sont grands: les constructeurs automobiles et les entreprises technologiques rivalisent en vue de s'attirer les meilleurs ingénieurs. On sait donc à présent aussi qu'Apple se lance officiellement dans la bataille.

Nos partenaires