637 millions de navigateurs vulnérables

03/07/08 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

Le chiffre est impressionnant: 637 millions d'utilisateurs de PC surferaient sur l'internet avec un navigateur dépassé et/ou pas actualisé en termes de sécurité. En d'autres termes, plus de 45% des internautes négligent de mettre à jour leur 'browser' afin de se protéger comme les attaques de tous types.

Le chiffre est impressionnant: 637 millions d'utilisateurs de PC surferaient sur l'internet avec un navigateur dépassé et/ou pas actualisé en termes de sécurité. En d'autres termes, plus de 45% des internautes négligent de mettre à jour leur 'browser' afin de se protéger comme les attaques de tous types.

Les chercheurs d'IBM Internet Security Systems et de l'institut technologique ETH de Zürich ont obtenu l'autorisation de Google d'analyser les données de type 'user-agent' recueillies par le moteur de recherche, à savoir globalement les données qui indiquent le type de navigateur, sa version et le système d'exploitation sous-jacent.

De l'analyse de ces données, il ressort qu'environ 637 millions d'internautes surfent sur l'internet sans véritable protection: 577 millions utilisent une version dépassée et mal protégée d'Internet Explorer, quelque 38 millions ont choisi Firefox, tandis que Safari et Opera représentent respectivement 17 et 5 millions d'utilisateurs mal protégés.

Les utilisateurs de Firefox semblent les plus soucieux de migrer vers la version la plus récentre de leur 'browser' puisque 83,3% utilisent la dernière version (et donc la mieux protégée) du navigateur. En revanche, Internet Explorer affiche les moins bons résultats: à peine 47,6% des utilisateurs surfaient en juin avec la version IE7 la plus récente. Même si Gunter Ollman d'IBM Internet Security Systems ajoute en toute honnêteté que de très nombreux utilisateurs d'IE dépendent de la politique de mise à jour de leur entreprise et de la version qui leur est fournie.

Les données 'user-agent' étant traitées depuis le début de cette année, les chercheurs ont pu analyser la vitesse avec laquelle les utilisateurs adaptent leur navigateur à la dernière version. Ainsi, un utilisateur Firefox semblent typiquement mettre à jour son système dans les 3 jours, tandis que l'internaute Opera attend en moyenne 11 jours. Des chiffres qui sont relativement satisfaisants lorsque l'on sait qu'un an et demi après l'introduction de la version Internet Explorer 7, un grand nombre de personnes n'ont toujours pas migré vers cette nouvelle 'release'...

Nos partenaires