"Par souci de prévention, nous vous prévenons que votre compte Twitter fait partie d'un petit groupe d'utilisateurs susceptibles d'être la cible d'agresseurs soutenus par un pays", pouvait-on lire sur un message adressé à certains utilisateurs de Twitter et expédié durant ce week-end.

"Nous pensons que ces agresseurs (probablement liés à un gouvernement) peuvent avoir tenté d'obtenir des informations telles des adresses e-mail, adresses IP et/ou numéros de téléphone."

Twitter affirme 'examiner de très près cette affaire', même si 'cela ne démontre en rien à ce stade qu'ils (les pirates, ndlr) aient dérobé des informations relatives à votre compte'.

Le site social a expédié les premiers avertissements vendredi passé déjà. L'on ne sait pas de combien d'utilisateurs il s'agit, mais il semble que ce soit un nombre limité.

(Belga, FT)