TP Vision, l'ex-usine de téléviseurs de Philips qui est entre-temps passée entre des mains taïwanaises, a déménagé en 2014 de Bruges vers le parc technologique de Zwijnaarde. "L'on ne peut pas appeler cela une gestion d'entreprise normale", déclare Swat Clerinx (LBC) dans une première réaction. "L'on a investi dans la filiale de Zwijnaarde, mais le personnel a transmis minutieusement son savoir-faire et sa technologie durant l'année et demie écoulée."

Le syndicat entend obtenir davantage de clarté de la part de la direction à ce propos. Le personnel observe également que TP Vision a exploité toutes sortes de possibilités de support et de subsides pour sa filiale de Zwijnaarde. Les syndicats réagiront plus tard de manière plus détaillée.

Chez TP Vision, l'on ne souhaite provisoirement pas dire grand-chose à propos de cette nouvelle, même si l'entreprise a fait savoir qu'elle allait consolider ses sites R&D à l'échelle mondiale "pour améliorer son efficience opérationnelle en vue d'atteindre de meilleurs résultats financiers."

Entre les lignes, on peut comprendre qu'à Gand, il ne subsistera plus qu'une équipe de support d'ingénierie. La capacité R&D serait en grande partie perdue.

Début 2014, quelques mois avant le déménagement vers Zwijnaarde, 135 emplois avaient déjà été supprimés, lorsque TP Vison avait déplacé une grande partie des activités belges en Asie.

TP Vision, l'ex-usine de téléviseurs de Philips qui est entre-temps passée entre des mains taïwanaises, a déménagé en 2014 de Bruges vers le parc technologique de Zwijnaarde. "L'on ne peut pas appeler cela une gestion d'entreprise normale", déclare Swat Clerinx (LBC) dans une première réaction. "L'on a investi dans la filiale de Zwijnaarde, mais le personnel a transmis minutieusement son savoir-faire et sa technologie durant l'année et demie écoulée."Le syndicat entend obtenir davantage de clarté de la part de la direction à ce propos. Le personnel observe également que TP Vision a exploité toutes sortes de possibilités de support et de subsides pour sa filiale de Zwijnaarde. Les syndicats réagiront plus tard de manière plus détaillée.Chez TP Vision, l'on ne souhaite provisoirement pas dire grand-chose à propos de cette nouvelle, même si l'entreprise a fait savoir qu'elle allait consolider ses sites R&D à l'échelle mondiale "pour améliorer son efficience opérationnelle en vue d'atteindre de meilleurs résultats financiers."Entre les lignes, on peut comprendre qu'à Gand, il ne subsistera plus qu'une équipe de support d'ingénierie. La capacité R&D serait en grande partie perdue.Début 2014, quelques mois avant le déménagement vers Zwijnaarde, 135 emplois avaient déjà été supprimés, lorsque TP Vison avait déplacé une grande partie des activités belges en Asie.