Tout sur Porno

Par le truchement d'une campagne, les acteurs de films pornographiques veulent inciter les spectateurs à payer pour leurs loisirs d'adulte. Le secteur s'oppose aux clones à succès de YouTube, qui diffusent des vidéos gratuites.

Tous les yeux de l'industrie pornographique sont tournés vers Bruxelles cette semaine du fait que l'Icann, l'instance qui gère le système des noms de domaine au niveau mondial, y décidera ce vendredi s'il y aura ou non un domaine porno.xxx. Quiconque entre sur Twitter le mot-clé 'Icann' obtient ces jours-ci des choses bizarres. Parmi les tweets des sites d'information orientés internet et des visiteurs de l'Icann Meeting à Bruxelles, l'on trouve en effet aussi des messages de sites comme PornNews4U, ALL_THINGS_PORN, sextoysonline et mimpornxxx.

Dans tous les kiosques, les 'livres cochons' sont placés tout en haut des étagères et dans les magasins de DVD et les clubs vidéos, les films X sont dissimulés aux regards par des rideaux.