Tout sur Andries Bomans

Des centaines d'entreprises belges courent un risque de sécurité parce qu'elles n'ont pas suffisamment mis à jour leur logiciel Microsoft Exchange. Elles sont vulnérables aux pirates informatiques, qui peuvent paralyser leur système et exiger une rançon, avertit lundi la société belge de cybersécurité Secutec. Le Centre de cybersécurité (CCB) confirme également la nouvelle menace et a commencé à contacter les personnes concernées, confirme le porte-parole Andries Bomans.

Le Centre pour la Cybersécurité Belgique signale que des pirates abusent de pannes chez Argenta pour expédier des mails d'hameçonnage (phishing). Ces courriels incitent les destinataires à divulguer leurs données personnelles en vue de dérober de l'argent.

Via le site web russe Insecam.org, qui diffuse illégalement des images en direct provenant de caméras privées, n'importe quel internaute peut épier des dizaines d'endroits. La police fédérale reconnaît le problème, mais évoque surtout la responsabilité des propriétaires des caméras en question. "Ils jettent littéralement leurs images en pâture", déclare le porte-parole Peter De Waele.