Grâce à cette technologie gantoise, vous ne verrez bientôt sans doute plus d'offres d'emploi inintéressantes

13/03/19 à 17:01 - Mise à jour à 17:00

Spotify? La plate-forme sait précisément ce que vous voulez écouter. Netflix? Elle vous propose exactement ce que vous voulez voir. Un site web d'offres d'emploi quelconque? A vous de chercher ce qui vous intéresse, messieurs dames. La startup TechWolf a développé sur base de l'intelligence artificielle une technologie permettant de résoudre le problème.

Grâce à cette technologie gantoise, vous ne verrez bientôt sans doute plus d'offres d'emploi inintéressantes

Les fondateurs de Techwolf © .

En fait, les trois fondateurs de l'entreprise voulaient créer leur propre site d'offres d'emploi, selon Jeroen Van Hautte. Lui et deux autres étudiants ingénieurs en sciences informatiques ont cependant estimé qu'il serait plus intéressant de pouvoir utiliser aussi leurs compétences IT dans le cadre d'offres d'emploi pour étudiants. 'J'avais observé que malgré leur potentiel, ces étudiants se faisaient un peu d'argent dans le secteur horeca par exemple, alors qu'il aurait nettement été plus agréable pour eux de travailler dans leur branche IT', déclare Van Hautte. 'Nous avons dons décidé de mettre en oeuvre un site d'offres d'emploi orienté précisément sur ce groupe cible, mais nous avons découvert très vite que ce n'était pas aussi simple qu'il n'y paraissait.'

Il s'est cependant avéré que ces jeunes gens - grâce à leurs compétences - maîtrisaient parfaitement la partie technique du projet. Et c'est précisément cet aspect qui fait défaut à beaucoup de sites d'offres d'emploi. 'Lorsque vous vous connectez à Netflix, vous obtenez aussitôt un certain nombre de suggestions sur base de votre profil, mais si vous surfez sur un site d'offres d'emploi, vous devez vous-même vous mettre à naviguer d'une catégorie à l'autre. Pour découvrir l'offre d'emploi correcte, vous devez très bien connaître les mots-clés à utiliser pour avoir une petite chance d'obtenir un résultat. C'est fou, quand on y pense... Tout est nettement plus simple sur notre site. Avec l'aide de l'AI, nous créons non seulement une empreinte digitale du candidat, mais aussi des emplois proposés. En comparant ces empreintes, nous pouvons arriver à des correspondances. Et ce qui nous rend tout à fait uniques dans notre genre, nous signalons de manière très transparente pourquoi telle ou telle offre d'emploi pourrait ou non vous convenir. Nous voulons ainsi vaincre l'angoisse de l'algorithme et des éventuels préjugés.'

Van Hautte et les deux autres co-fondateurs Andreas De Neve et Mikaël Wornoo ont alors décidé de renoncer à leur projet initial et de miser sur cette technologie. 'Plutôt que nous ruer nous-mêmes sur le marché des offres d'emploi, nous proposons à présent notre technologie à des sites et entreprises similaires existants, afin d'améliorer leur processus de mise en correspondance', apprend-on. 'Au bout d'une année de développement et après avoir mis au point un projet-pilote l'été dernier, nous avons créé notre entreprise en septembre 2018. Nous sommes en train d'implémenter notre logiciel chez nos premiers clients, dont Accent Jobs, afin d'en arriver dans les plus brefs délais à une validation commerciale. Car comme nous sommes sûrs que cela fonctionne, nous aimerions à présent démontrer que nous pouvons générer effectivement un gain d'efficience et d'autres avantages encore.'

En tant que pack SaaS, TechWolf opère avec un système de licences, ce qui devrait suffire provisoirement pour permettre à l'entreprise de s'en sortir financièrement seule. 'En ayant effectué nous-mêmes tout le développement, avant de créer l'entreprise, nous n'avons jusqu'à présent pas eu besoin de capital externe', explique Van Hautte. 'Nous sommes cependant repris dans le programme d'accélération The Birdhouse, ce qui nous offre non seulement un surcroît de connaissance, mais aussi un réseau plus ample. A présent, nous souhaitons étendre notre clientèle, d'abord en Belgique, mais d'ici la fin de l'année à coup sûr également à l'étranger. Il se peut que nous organisions une phase de capitalisation pour financer ce dernier point. Nous entendons également continuer de développer notre produit, afin qu'il devienne intéressant aussi sur le plan de la gestion de l'apprentissage ('learning management'). De cette manière, nous pourrions non seulement tenir compte des compétences des candidats, mais aussi les aider à échafauder un plan d'action pour l'avenir.'

TechWolf

Siège social: Gand

Nombre d'associés: 3

A la recherche de capital supplémentaire?: Pas pour l'instant, peut-être une phase de capitalisation fin 2019

Site web: https://www.techwolf.be/