Drone4Care: le mode de transport médical innovant

08/10/18 à 08:11 - Mise à jour à 08:11

Source: Datanews

Ils partent chaque jour du laboratoire vers l'hôpital et retour: échantillons sanguins, organes, divers tissus corporels, médicaments et autres produits pharmaceutiques. Ce genre de mode de transport spécialisé caractérisé par des exigences de conservation spécifiques et prévu pour des livraisons rapides n'est pas ordinaire. La startup bruxelloise Drone4Care entend offrir une solution aux deux problèmes.

Drone4Care: le mode de transport médical innovant

. © Getty Images/iStockphoto

'Tous ces échantillons humains exigent un traitement particulier', déclare Laurent Dollé, cofondateur de Drone4Care. 'Surtout au niveau de la température, on ne peut se permettre la moindre erreur, mais d'autres paramètres sont également importants: humidité de l'air, résistance aux chocs, etc. Voilà comment nous est venue l'idée de concevoir un boîtier qui tient compte de tous ces aspects grâce à la présence capteurs de données provenant de l'internet des objets. Concevoir ce genre de 'boîtier intelligent' s'avère cependant une entreprise à la fois ambitieuse et coûteuse. L'objectif est par conséquent de concevoir dans une première phase un étui universel ('one size fits all') bourré de capteurs qui sont aussi capables de transformer un boîtier ordinaire en un conditionnement climatisé et contrôlé.'

'Le second problème dont il faut tenir compte, c'est la vitesse à laquelle ces produits médicaux doivent être expédiés. Et sur ce plan, Dollé et son partenaire optent pour le transport par drone. 'Supposons qu'au lieu d'envoyer un utilitaire dans le trafic ou de recourir à un hélicoptère très onéreux, vous permettiez à une seule et même personne de contrôler plusieurs drones à partir d'un hôpital. Cela permettrait de réaliser une énorme économie.'

L'ambition de Drone4Care est de vendre surtout des produits. 'Mais il va de soi que cela s'accompagnera de divers services et de consultance', explique Dollé. 'C'est indispensable avec ce type de technologie spécifique. Et à terme, nous entendons vraiment créer ce boîtier intelligent qui nous trotte dans la tête, qui contrôle les échantillons transportés en fonction d'une dizaine de paramètres et transfert ces renseignements en temps réel, afin de permettre directement une intervention en cas d'incident. L'humidité atmosphérique et la résistance aux chocs seront à coup sûr tenues à l'oeil, mais il y a aussi d'autres éléments sur lequel je ne souhaite pas m'épancher pour l'instant. Il existe déjà un intérêt du marché, comme on l'a observé, lorsque notre idée a été validée lors de la troisième édition de MVP LAB, au début de cette année.'

Les vols commerciaux de drones ne sont temporairement encore que de la théorie chez nous. 'C'est vrai que la réglementation en la matière est incroyablement stricte', admet Dollé. 'Mais l'année prochaine, nous souhaitons mettre en oeuvre des projets-pilotes dans le cadre du programme européen Urban Air Mobility et ce, en partenariat avec d'autres pays européens, où les vols commerciaux de drones sont déjà une réalité. Avec l'expérience positive que nous acquérons dans ce domaine, nous pourrions nous faire aussi une place à Bruxelles.'

Drone4Care n'en est donc encore qu'à ses balbutiements. Après une phase de développement dans le giron d'iCAB avec un budget minimal et des moyens propres, l'entreprise est à présent prête à voler de ses propres ailes et à rechercher un financement externe. 'Pour développer ce boîtier intelligent, nous avons besoin d'ingénieurs, mais aussi de temps', précise encore Dollé. 'Nous estimons que nous aurons besoin de quelque deux millions d'euros pour la première phase, afin de pouvoir développer notre idée en un prototype. Dans ce but, nous recherchons de l''angel money' et du capital à risque, mais aussi des partenariats avec des entreprises qui peuvent nous amener une connaissance intéressante. Plusieurs grandes sociétés internationales croient déjà en nous et en notre projet.'

Drone4Care

Siège social: Bruxelles

Nombre d'associés: 2

A la recherche de capital supplémentaire?: Oui, pour la première phase, 2 millions d'euros sont nécessaires pour développer un prototype.

Site web: www.drone4care.com

Nos partenaires