Ce nouveau service 'cloud' veut stocker les fichiers chez les utilisateurs mêmes

19/10/18 à 13:03 - Mise à jour à 13:02

Source: Datanews

La startup italienne Cubbit lance un instrument de stockage que vous pourrez connecter à un routeur. L'objectif? Créer conjointement avec d'autres utilisateurs un centre de données distribué à la fois plus écologique, plus respectueux de la vie privée et plus économique que les services dans le nuage traditionnels.

Ce nouveau service 'cloud' veut stocker les fichiers chez les utilisateurs mêmes

Il y avait pas mal de monde sur le stand de Cubbit lors de Makers Faire Roma © .

'Le nuage n'existe pas, ce sont les ordinateurs d'autres utilisateurs', comme on le dit souvent en boutade parmi les informaticiens. Ces ordinateurs sont généralement agencés en grands centres de données, qui consomment beaucoup d'énergie non seulement pour faire tourner le hardware, mais aussi pour le refroidir. Cubbit, une jeune entreprise de Bologne, entend changer la donne: "En répartissant nos cubbits dans les habitations de nos utilisateurs, ils ne doivent plus être refroidis", explique le CEO Stefano Onofri lors de Maker Faire Roma.

Pas tous vos oeufs dans le même panier

Lorsqu'il y a deux ans d'ici, Onofri découvrit qu'il était l'une des 69 millions de victimes du piratage chez Dropbox, il venait de fonder Cubbit. "Ce fut une motivation supplémentaire pour aller de l'avant", explique-t-il. "Dropbox fait en effet ce que tout fournisseur de nuage fait: mettre tous vos oeufs dans le même panier. Si un voleur se manifeste, il peut d'un coup dérober tous vos oeufs. Mais si vous répartissez vos données, le voleur ne sait plus où donner de la tête."

Chez Cubbit, tout comme chez Dropbox d'ailleurs, les fichiers sont cryptés au moyen d'AES-256 (une technique de cryptage qui paraissait indéchiffrable jusqu'à présent et qui avait été mise au point par deux cryptographes belges). "Si quelqu'un parvenait quand même à s'infiltrer, il ne trouverait qu'une partie d'un fichier crypté. Chaque fichier est en effet subdivisé en 24 parties, selon Onofri: "Avec un algorithme de redondance, nous en ajoutons 12, après quoi votre fichier est réparti sur 36 ordinateurs."

Partager

"Pourquoi paieriez-vous encore le propriétaire d'un centre de données pour des services 'cloud', si vous disposez chez vous de cet espace de stockage?"

Si vous souhaitez télécharger le fichier, un serveur central veille à ce que votre cubbit soit connecté poste pour poste aux autres cubbits. Cela peut paraître compliqué, mais le téléchargement s'effectue plus rapidement qu'avec un service 'cloud' traditionnel, assure Onofri: "Et c'est extrêmement sûr. Lorsque notre investisseur principal, la banque britannique Barclays, fit exécuter des tests de pénétration sur notre système, ce dernier a pu résister aux attaques simulées et ce, en toutes circonstances. Et avant de perdre un seul fichier, il faudrait, selon nos calculs, que toutes les connexions internet s'interrompent en même temps partout dans le monde. Si cela devait un jour arriver, vous auriez probablement d'autres soucis en tête..."

Nuage vert

Les cubbits coûteront quelque 250 euros. En échange, vous recevrez en cadeau et à vie un espace de stockage dans le nuage de 500 giga-octets. Cela peut paraître beaucoup aujourd'hui, mais tel ne sera plus le cas dans dix ans. "Voilà pourquoi l'appareil sera extensible gratuitement", réagit Onofri. "Vous pourrez par exemple y connecter un disque dur supplémentaire. Ou peut-être disposerez-vous d'une TV intelligente à la maison, sur laquelle il y aura encore pas mal d'espace-mémoire vide? Nous voulons recycler tout ce qui est connecté à internet, tout ce qui offre une capacité de stockage et qui reste inutilisé", ajoute Onofri. Il considère son appareil comme un exemple type d'économie circulaire: "Pourquoi paieriez-vous encore le propriétaire d'un centre de données pour des services 'cloud', si vous disposez chez vous de cet espace de stockage?"

Partager

"Par portion de 200 giga-octets que vous installerez sur Cubbit et pas sur un autre service 'cloud', vous économiserez la consommation énergétique d'un frigidaire"

En comparaison avec les centres de données traditionnels, Cubbit éliminera aussi les frais de refroidissement. Le coût pour faire tourner les appareils de stockage se retrouvera certes au final sur la facture énergétique des utilisateurs de Cubbit. "Mais il sera par utilisateur inférieur au coût énergétique des centres de données, se targue Onofri. Et nettement inférieur aux frais d'abonnement que vous paieriez à votre fournisseur 'cloud'."

Cubbit sera capable d'envoyer les données en utilisant la moitié de l'énergie dont ont besoin les services 'cloud' traditionnels. Le stockage des données ne nécessitera même que 8 pour cent de la consommation énergétique d'un centre de données ordinaire, comme le démontre un calcul figurant sur le greenpaper. "Par portion de 200 giga-octets que vous installerez sur Cubbit et pas sur un autre service 'cloud', vous économiserez la consommation énergétique d'un frigidaire", affirme Onofri.

L'équipe de Cubbit

L'équipe de Cubbit © .

D'abord le crowdfunding, ensuite le crowdsourcing

Grâce à cet aspect écologique, Cubbit a obtenu 75.000 euros de subsides via le programme Horizon 2020 de l'Union européenne. La startup italienne a remporté dans son pays le prix national de l'innovation et a été sélectionnée pour le programme d'accélération international de Barklays et Techstars. En tout, l'entreprise a déjà recueilli 300.000 euros de capital, mais elle espère en récolter plus au moyen d'une campagne de crowdfunding (financement participatif). "Avant Noël, les cubbits pourront être commandés par tout chacun, probablement via IndieGogo", prétend Onofri.

Pourtant, le modèle commercial de l'entreprise ne réside finalement pas dans la vente des cubbits (avec un raspberry pi, un disque dur externe et le logiciel Cubbit, il est du reste possible d'en élaborer un soi-même). Cubbit se considère comme un éditeur de software plutôt que comme une entreprise de hardware. "A terme, nous voulons devenir une firme b2b et fournir aussi l'espace de stockage dans le nuage aux entreprises. Cela se fera contre paiement, mais comme nous pourrons faire du 'crowdsourcing' (production participative) avec notre centre de données, nous pourrons le proposer à un prix nettement inférieur à celui des fournisseurs de nuages traditionnels."

Nos partenaires