Nous avons testé la version blanche des écouteurs (qui existent aussi en noir), dont le design s'apparente à celui des Airpods. Il est donc difficile de nier tout rapprochement avec le style d'Apple. Les écouteurs se composent de l'élément 'casque' proprement dit qui s'insère dans l'oreille, d'où ressort une petite tige. Personnellement, nous trouvons que le modèle 'haricot' tel celui utilisé par Samsung avec ses iBuds est plus agréable, mais au niveau du style, Oppo en impose à coup sûr.

Ceci dit, les écouteurs offrent un grand confort. Nous avons connu dans le passé des modèles sans fil qui ne tenaient pas bien dans l'oreille durant les balades, mais tel n'est pas le cas ici, ce qui est un bon signe. Comme ils ne font chacun que 4,8 grammes, ils peuvent en outre être facilement utilisés des heures durant.

Nous avons synchronisé les écouteurs avec un smartphone Android d'une autre marque, ce qui n'a pas posé le moindre problème. Nous avons observé qu'ils éprouvaient quelques difficultés avec iOS, mais avec Android (ce n'est pas par hasard le système d'exploitation utilisé par Oppo dans ses téléphones mobiles), tout se passe pour le mieux. Les écouteurs marquent par exemple automatiquement une pause dans les vidéos, chansons ou appli Spotify, dès qu'on en retire un de l'oreille. Il est en outre possible d'utiliser le téléphone avec les écouteurs activés, ce qui posait parfois problème avec les anciens modèles de casques Bluetooth. En général, tout se passe donc pour le mieux.

Mini-panneau de commande

Le pilotage d'écouteurs aussi compacts est toujours un peu une affaire de minutie. Ils ne sont équipés en principe que d'un seul bouton, à savoir le bouton de synchronisation sur le boîtier de recharge. Les écouteurs mêmes se commandent via une minuscule surface tactile. Un balayage vers le haut ou vers le bas sur chaque écouteur permet d'augmenter ou de diminuer le volume. Un double effleurement fait passer à la chanson suivante ou prend un appel, et un effleurement de quelques secondes provoque un changement dans les différentes formes d'antibruit.

Oppo
© Oppo

Ce dernier point requiert un peu d'exercice. Au début, nous avions tendance à sauter des chansons par mégarde, lorsque nous enlevions un écouteur ne serait-ce qu'un instant. Cela ne pose guère de problèmes, lorsqu'on reproduit une liste musicale, mais cela s'avère plus ennuyant, lorsqu'on se trouve au beau milieu d'une longue vidéo YouTube. Une fonction 'back' n'est provisoirement pas prévue.

Les effleurements sont en outre sensibles à la chaleur. Lors de notre balade à l'extérieur par exemple, nous avons été contraints à plusieurs reprises de changer de type d'antibruit, avant que les écouteurs n'enregistrent l'effleurement.

Nous avons constaté en outre l'absence de commande vocale et ce, contrairement à ce qu'on trouve souvent sur d'autres modèles. Une appli de gestion séparée pour amplifier les basses par exemple, peut être téléchargée pour Android, mais est présente par défaut dans Oppo. Pour iOS, cette option n'existe momentanément pas.

Son

La qualité sonore de ces écouteurs est singulièrement bonne. Le fabricant chinois de smartphones a collaboré pour les Enco X avec Dynaudio, un producteur danois de haut-parleurs jouissant d'une excellente réputation, apparemment méritée. Le son de ces écouteurs est clair, d'une qualité supérieure à celle de quelques-uns de nos anciens casques traditionnels. Dynaudio s'est chargé du design basé sur deux drivers superposés, l'un pour les plus hautes fréquences et le second pour le reste. Il en résulte que toutes les fréquences sont bien intégrées et que la qualité sonore globale est très constante.

Petit inconvénient: les écouteurs nécessitent aussi un matériau-source de bonne qualité. Pour l'occasion, nous avons utilisé un ancien mp3 (128 Kbps) et nous avons hélas entendu dans le détail chaque note surcompressée et chaque pixel de bruitage. Le streaming via Spotify par exemple s'avéra lui nettement meilleur, mais pour atteindre vraiment une qualité sonore de qualité, il vous faudra donc choisir des fichiers plus lourds. Les écouteurs utilisent Bluetooth 5.2, une nouvelle norme supportant habilement le son à une résolution supérieure. Les audiophiles pourront en profiter au maximum

Outre le double driver, chaque écouteur intègre aussi trois micros avec détection du vent, pour veiller à ce que vous puissiez accepter les appels sans le moindre souci. Ici encore, la qualité sonore est très bonne.

Et le son extérieur?

Nous avons testé ces écouteurs en télétravail notamment dans une habitation en cours d'installation d'une salle de bain avec tous les bruits incongrus que cela suppose. Histoire de tester vraiment la fonction d'atténuation sonore (noise cancelling). Les Oppo Enco X possèdent quatre 'modes' d'atténuation sonore: activé, désactivé, maximum et 'transparence'. Pour ce dernier, les sons ambiants sont amplifiés, afin que vous puissiez utiliser les écouteurs pour écouter de la musique, même lorsque vous vous déplacez dans le trafic par exemple.

Oppo
© Oppo

Honnêtement, nous n'avions pas mis beaucoup d'espoir dans l'antibruit des écouteurs, mais il fonctionne parfaitement bien. Ce n'est certes pas extrêmement silencieux comme c'est le cas avec certains casques haut de gamme équipés d'épais coussinets, mais il est difficile d'en attendre autant de ce modèle d'écouteur. Ce sont surtout les fréquences supérieures ambiantes qui sont atténuées, mais les écouteurs, en combinaison avec la musique, sont parvenus étonnamment bien à s'ajuster aux bruits des travaux dans la maison.

Batterie

Les écouteurs sont fournis avec un petit boîtier servant de chargeur, ce qui devient quasiment la norme pour ce type de produit. Le but est de ranger les écouteurs dans le boîtier, lorsque vous ne les utilisez pas, afin de les recharger (nous vous le conseillons du reste, si vous ne voulez pas égarer l'un d'eux quelque part).

Ce boîtier doit être régulièrement branché sur une prise secteur. Selon Oppo, une recharge complète offre une autonomie de 25 heures au boîtier, alors que les écouteurs mêmes tiennent le coup un certain temps sans devoir 'refaire le plein' dans le boîtier. Le test s'est déroulé la journée, mode antibruit activé, durant quelques heures non-stop. Les écouteurs ont fonctionné trois jours durant, avant de nécessiter une recharge. Si le mode antibruit est désactivé, l'autonomie devrait encore être quelque peu plus longue, ce qui constitue un très bon résultat. Une mini-icône sur le smartphone synchronisé affiche du reste la capacité d'énergie restante dans les écouteurs.

Conclusion

Les Enco X d'Oppo représentent une excellente option dans le secteur légèrement saturé des 'écouteurs sans fil à atténuation acoustique'. Leur qualité sonore est particulièrement bonne. Ils forment un casque d'écoute confortable offrant les principaux avantages aux utilisateurs d'un smartphone. Ce qui nous a un peu manqué, c'est davantage d'options de commande. Les clients d'Apple en seront aussi quelque peu pour leurs frais. Les écouteurs d'Oppo sont peut-être optimalisés pour fonctionner avec les smartphones de cette marque, mais ils valent à coup sûr la peine d'être pris en compte aussi par d'autres utilisateurs Android.

Nous avons testé la version blanche des écouteurs (qui existent aussi en noir), dont le design s'apparente à celui des Airpods. Il est donc difficile de nier tout rapprochement avec le style d'Apple. Les écouteurs se composent de l'élément 'casque' proprement dit qui s'insère dans l'oreille, d'où ressort une petite tige. Personnellement, nous trouvons que le modèle 'haricot' tel celui utilisé par Samsung avec ses iBuds est plus agréable, mais au niveau du style, Oppo en impose à coup sûr. Ceci dit, les écouteurs offrent un grand confort. Nous avons connu dans le passé des modèles sans fil qui ne tenaient pas bien dans l'oreille durant les balades, mais tel n'est pas le cas ici, ce qui est un bon signe. Comme ils ne font chacun que 4,8 grammes, ils peuvent en outre être facilement utilisés des heures durant. Nous avons synchronisé les écouteurs avec un smartphone Android d'une autre marque, ce qui n'a pas posé le moindre problème. Nous avons observé qu'ils éprouvaient quelques difficultés avec iOS, mais avec Android (ce n'est pas par hasard le système d'exploitation utilisé par Oppo dans ses téléphones mobiles), tout se passe pour le mieux. Les écouteurs marquent par exemple automatiquement une pause dans les vidéos, chansons ou appli Spotify, dès qu'on en retire un de l'oreille. Il est en outre possible d'utiliser le téléphone avec les écouteurs activés, ce qui posait parfois problème avec les anciens modèles de casques Bluetooth. En général, tout se passe donc pour le mieux. Le pilotage d'écouteurs aussi compacts est toujours un peu une affaire de minutie. Ils ne sont équipés en principe que d'un seul bouton, à savoir le bouton de synchronisation sur le boîtier de recharge. Les écouteurs mêmes se commandent via une minuscule surface tactile. Un balayage vers le haut ou vers le bas sur chaque écouteur permet d'augmenter ou de diminuer le volume. Un double effleurement fait passer à la chanson suivante ou prend un appel, et un effleurement de quelques secondes provoque un changement dans les différentes formes d'antibruit. Ce dernier point requiert un peu d'exercice. Au début, nous avions tendance à sauter des chansons par mégarde, lorsque nous enlevions un écouteur ne serait-ce qu'un instant. Cela ne pose guère de problèmes, lorsqu'on reproduit une liste musicale, mais cela s'avère plus ennuyant, lorsqu'on se trouve au beau milieu d'une longue vidéo YouTube. Une fonction 'back' n'est provisoirement pas prévue. Les effleurements sont en outre sensibles à la chaleur. Lors de notre balade à l'extérieur par exemple, nous avons été contraints à plusieurs reprises de changer de type d'antibruit, avant que les écouteurs n'enregistrent l'effleurement. Nous avons constaté en outre l'absence de commande vocale et ce, contrairement à ce qu'on trouve souvent sur d'autres modèles. Une appli de gestion séparée pour amplifier les basses par exemple, peut être téléchargée pour Android, mais est présente par défaut dans Oppo. Pour iOS, cette option n'existe momentanément pas. La qualité sonore de ces écouteurs est singulièrement bonne. Le fabricant chinois de smartphones a collaboré pour les Enco X avec Dynaudio, un producteur danois de haut-parleurs jouissant d'une excellente réputation, apparemment méritée. Le son de ces écouteurs est clair, d'une qualité supérieure à celle de quelques-uns de nos anciens casques traditionnels. Dynaudio s'est chargé du design basé sur deux drivers superposés, l'un pour les plus hautes fréquences et le second pour le reste. Il en résulte que toutes les fréquences sont bien intégrées et que la qualité sonore globale est très constante. Petit inconvénient: les écouteurs nécessitent aussi un matériau-source de bonne qualité. Pour l'occasion, nous avons utilisé un ancien mp3 (128 Kbps) et nous avons hélas entendu dans le détail chaque note surcompressée et chaque pixel de bruitage. Le streaming via Spotify par exemple s'avéra lui nettement meilleur, mais pour atteindre vraiment une qualité sonore de qualité, il vous faudra donc choisir des fichiers plus lourds. Les écouteurs utilisent Bluetooth 5.2, une nouvelle norme supportant habilement le son à une résolution supérieure. Les audiophiles pourront en profiter au maximumOutre le double driver, chaque écouteur intègre aussi trois micros avec détection du vent, pour veiller à ce que vous puissiez accepter les appels sans le moindre souci. Ici encore, la qualité sonore est très bonne.Nous avons testé ces écouteurs en télétravail notamment dans une habitation en cours d'installation d'une salle de bain avec tous les bruits incongrus que cela suppose. Histoire de tester vraiment la fonction d'atténuation sonore (noise cancelling). Les Oppo Enco X possèdent quatre 'modes' d'atténuation sonore: activé, désactivé, maximum et 'transparence'. Pour ce dernier, les sons ambiants sont amplifiés, afin que vous puissiez utiliser les écouteurs pour écouter de la musique, même lorsque vous vous déplacez dans le trafic par exemple. Honnêtement, nous n'avions pas mis beaucoup d'espoir dans l'antibruit des écouteurs, mais il fonctionne parfaitement bien. Ce n'est certes pas extrêmement silencieux comme c'est le cas avec certains casques haut de gamme équipés d'épais coussinets, mais il est difficile d'en attendre autant de ce modèle d'écouteur. Ce sont surtout les fréquences supérieures ambiantes qui sont atténuées, mais les écouteurs, en combinaison avec la musique, sont parvenus étonnamment bien à s'ajuster aux bruits des travaux dans la maison. Les écouteurs sont fournis avec un petit boîtier servant de chargeur, ce qui devient quasiment la norme pour ce type de produit. Le but est de ranger les écouteurs dans le boîtier, lorsque vous ne les utilisez pas, afin de les recharger (nous vous le conseillons du reste, si vous ne voulez pas égarer l'un d'eux quelque part). Ce boîtier doit être régulièrement branché sur une prise secteur. Selon Oppo, une recharge complète offre une autonomie de 25 heures au boîtier, alors que les écouteurs mêmes tiennent le coup un certain temps sans devoir 'refaire le plein' dans le boîtier. Le test s'est déroulé la journée, mode antibruit activé, durant quelques heures non-stop. Les écouteurs ont fonctionné trois jours durant, avant de nécessiter une recharge. Si le mode antibruit est désactivé, l'autonomie devrait encore être quelque peu plus longue, ce qui constitue un très bon résultat. Une mini-icône sur le smartphone synchronisé affiche du reste la capacité d'énergie restante dans les écouteurs.Les Enco X d'Oppo représentent une excellente option dans le secteur légèrement saturé des 'écouteurs sans fil à atténuation acoustique'. Leur qualité sonore est particulièrement bonne. Ils forment un casque d'écoute confortable offrant les principaux avantages aux utilisateurs d'un smartphone. Ce qui nous a un peu manqué, c'est davantage d'options de commande. Les clients d'Apple en seront aussi quelque peu pour leurs frais. Les écouteurs d'Oppo sont peut-être optimalisés pour fonctionner avec les smartphones de cette marque, mais ils valent à coup sûr la peine d'être pris en compte aussi par d'autres utilisateurs Android.