A partir de Google Chrome OS 69, Linux tourne dans une machine virtuelle sur les appareils Chrome intégrant un processeur capable de supporter la virtualisation au niveau matériel. Tous les appareils testés ici supportent cette virtualisation. Chrome OS se positionne ainsi toujours plus comme une alternative à part entière à Mac OS et Windows. En effet, outre les Chrome Apps 'embarquées' hébergées sur l'Internet ou tournant en local, un appareil Chrome supporte également des applis Android provenant du Google Play Store. Désormais, la plupart des applis Android prévues pour Android 7.1.1 et antérieur peuvent être installées et utilisées. Mais dès à présent, Linux s'y ajoute (lorsque nous écrivons ces lignes, certes toujours en version de test bêta). Le conteneur Linux utilise Debian 9 'Stretch', ce qui fait qu'en principe, tous les logiciels des 'référentiels' Debian et Ubuntu fonctionnent, moyennant certaines limitations du matériel, comme la RAM disponible et la capacité de stockage.
...