Voilà ce qui ressort d'une analyse de marché réalisée par le spécialiste des bases de données de marketing Computer Profile pour le compte de Data News, après avoir interrogé plus de 1.093 entreprises belges de plus de 50 personnes. Près de 91 % des répondants utilisent un logiciel de sauvegarde. Et dans la plupart des cas, il s'agit d'une solution de Veeam. La croissance de cet éditeur est particulièrement impressionnante - dans la droite lig...

Voilà ce qui ressort d'une analyse de marché réalisée par le spécialiste des bases de données de marketing Computer Profile pour le compte de Data News, après avoir interrogé plus de 1.093 entreprises belges de plus de 50 personnes. Près de 91 % des répondants utilisent un logiciel de sauvegarde. Et dans la plupart des cas, il s'agit d'une solution de Veeam. La croissance de cet éditeur est particulièrement impressionnante - dans la droite ligne de l'évolution du groupe à l'échelle internationale : moins de 1 % en 2010 à plus de 30 % aujourd'hui. Veeam semble avoir surtout pris des parts de marché à Symantec/Veritas. En 2010 en effet, 42 % des entreprises utilisaient encore le logiciel de sauvegarde de Symantec, mais en 2018 - désormais sous la marque Veritas - sa part s'est réduite de moitié à 23 %. Reste que malgré tout, Veritas reste le n° 2 sur le marché belge. Si l'on regarde en fonction de la taille des entreprises, Veritas continue cependant à dominer dans les multinationales. Au niveau du stockage, Computer Profile a analysé 3 types de stockage : SAN, NAS et bande. Dans les chiffres cumulés, HPE reste, avec une pénétration de 42 %, le fabricant le plus populaire, comme les années précédentes. Dell EMC se retrouve à la 2e place avec 26,9 %. La surprise vient du n°3, Synology. Ce fabricant est plutôt spécialisé dans les solutions d'entrée de gamme particulièrement populaires auprès des PME. En 2010, Synology n'était quasiment nulle part dans notre pays, alors que 15,9 % des entreprises utilisent désormais leurs systèmes de stockage. Ce faisant, Synology fait reculer NetApp à la 4e place. Tout comme les années précédentes, NetApp doit se contenter d'environ 15,5 % du marché. Précisons que l'on parle ici de taux de pénétration et non pas de parts de marché effectives. La ventilation par taille d'entreprise indique cependant que les grandes entreprises investissent surtout dans les noms classiques comme Dell EMC, HPE et NetApp, un segment où des acteurs comme Sinology ne sont pratiquement pas présents.