La crise du coronavirus qui a touché le monde en 2020 s'est traduite par une baisse totalement inattendue du nombre de dossiers introduits pour cette 17e édition des Agoria eGov Awards. Reste que la proportion particulièrement élevée de projets liés au coronavirus indique qu'en cas d'urgence, les réactions peuvent être extrêmement rapides.
...

La crise du coronavirus qui a touché le monde en 2020 s'est traduite par une baisse totalement inattendue du nombre de dossiers introduits pour cette 17e édition des Agoria eGov Awards. Reste que la proportion particulièrement élevée de projets liés au coronavirus indique qu'en cas d'urgence, les réactions peuvent être extrêmement rapides. Pas étonnant que l'appli Coronalert de Sciensano décroche le titre de 'Best eGov Project'. En effet, cette appli a obtenu les meilleurs scores dans chacune des catégories. La rentabilité est pratiquement inestimable dans la mesure où l'appli aide à endiguer l'épidémie pour permettre à l'économie et à la société de se relever. De même, la collaboration dans ce projet a été des plus remarquables, avec la participation locale de plus de 2 millions de citoyens, sans parler du partage européen d'expertise innovante, notamment grâce à l'expert belge Bart Preneel. Dans les autres catégories aussi, la marque de la Covid-19 est très nette, comme dans l'award de la Rentabilité. Le projet 'La RPA face au corona: versement du chômage temporaire' de la Caisse auxiliaire de paiement des allocations de chômage illustre à merveille la manière dont les collaborateurs peuvent être déchargés très rapidement d'une augmentation soudaine des tâches routinières. Il sera très intéressant de voir si le recours à de tels 'robotic process automation bots' sera ponctuelle et de courte durée, ou si la solution s'imposera vraiment, notamment face à la vague imminente de départs à la retraite de fonctionnaires. Le prix de la 'Convivialité' a couronné l'appli INA Interventie de la zone des pompiers d'Anvers. Pour ceux qui doivent obtenir rapidement et automatiquement les informations correctes sur le lieu d'intervention, cette convivialité se révèle particulièrement vitale. Quant au prix de l''Innovation', il porte cette année la marque de l'IA, avec le projet 'Inzet van GeoAI voor gewasdetectie en automatische interpretatie van luchtfoto's' par le département Agriculture et Pêche de l'administration flamande. Cette innovation devrait clairement avoir un retentissement plus large, tout en contribuant à une plus grande efficacité et à une réduction des erreurs. De même, le prix de la 'Collaboration' est teinté de coronavirus, avec le projet 'PALOMA' de traitement en 'back-office' par le SPF Santé publique. Cette application traite l'info extraite des formulaires complétés par les voyageurs de retour de l'étranger et assure la collaboration entre des acteurs d'une chaîne extrêmement longue est diversifiée. Le nouveau prix de la 'Durabilité' est revenu au projet 'Beheersen van de Openbare Ruimte in Gent' (BORG) de la ville de Gand. L'objectif 'Réduction des nuisances' s'est traduit par une " approche écologique, sociale et économiquement durable ayant un impact important sur la qualité de vie dans la ville. " Nouveauté cette année: Agoria mettait aussi en évidence les projets de ville intelligente. Ainsi, le Smart City Award, qui a été décerné à la ville de Roulers pour son projet 'Datastrategie en - inzichten als basis voor een efficiëntere dienstverlening en lange termijn beleidsontwikkelingen'. La politique en matière de données et de décisionnel menée ces dernières années a débouché sur une 'organisation orientée données' qui permet aux employés municipaux de gérer en continu et de manière transversale le service offert aux citoyens. Manifestement, ce prix n'a pas été exclusivement réservé aux projets associés à des capteurs intelligents.