Comme chaque année, nos collègues de Trends et Trends/Tendances ont calculé le chiffre d'affaires, le bénéfice et la valeur ajoutée des principales sociétés ICT belges. Il en ressort que les 50 plus grandes sociétés ICT de notre pays ont engrangé au total 1,2 milliard ? de bénéfice net, contre 824 millions ? en 2017. Il s'agit là d'une belle croissance de 47%, même s'il existe des différences sensibles entre les entreprises.
...

Comme chaque année, nos collègues de Trends et Trends/Tendances ont calculé le chiffre d'affaires, le bénéfice et la valeur ajoutée des principales sociétés ICT belges. Il en ressort que les 50 plus grandes sociétés ICT de notre pays ont engrangé au total 1,2 milliard ? de bénéfice net, contre 824 millions ? en 2017. Il s'agit là d'une belle croissance de 47%, même s'il existe des différences sensibles entre les entreprises.Proximus demeure la plus grande société ICT de Belgique. Le géant des télécoms occupe depuis plusieurs années déjà la position de n° 1 avec un chiffre d'affaires de 4 milliards ? en 2018 avant consolidation. Le distributeur Avnet (Diegem) se classe en 2e position avec un chiffre d'affaires de 2,8 milliards ?, même si ces bénéfices sont sensiblement moins élevés que ceux de Proximus. Telenet, un autre opérateur majeur, complète le podium avec un chiffre d'affaires de 1,9 milliard ?. A noter que ce sont surtout des opérateurs télécoms et des grossistes qui font partie des plus grandes sociétés ICT du pays. Ainsi, BICS, la filiale internationale de Proximus, se retrouve en 6e place, tandis qu'Orange Belgium, un autre grand opérateur, est en 7e position. Les distributeurs Tech Data et TS Europe sont respectivement 4e et 5e. Le top 10 est complété par le service bancaire Swift et le spécialiste de l'imagerie Barco.Cette dernière est toutefois l'une des sociétés atypiques. L'entreprise passe d'une perte de 11 millions ? à un bénéfice de 37 millions ?, un résultat qui s'explique en partie par le succès de ClickShare, le système de présentation sans fil pour réunions lancé à l'époque par Barco. De même, TS Europe vient d'une perte sévère pour afficher un beau bénéfice, alors que Telenet Group, la maison-mère de Telenet, a vu son bénéfice net à nouveau progresser en 2018 après la finalisation du rachat de l'opérateur Base. Au niveau des résultats, 70% des entreprises du Top 50 ont vu leur chiffre d'affaires augmenter cette année, contre 67% l'année précédente. Dans l'ensemble, le chiffre d'affaires a connu une hausse de 2,7%. Précisons que certaines augmentations de chiffre d'affaires s'expliquent par des facteurs extérieurs. C'est ainsi que Dell EMC a enregistré une progression de 221% suite à un changement de statut. Par ailleurs, Trends et Trends/Tendances calculent la valeur ajoutée des entreprises. Cette formule tient compte notamment des coûts en personnel et des investissements, ce qui permet de calculer la contribution d'une entreprise à la richesse nationale. Ceci explique pourquoi on retrouve ici surtout des opérateurs qui emploient proportionnellement plus de personnes par rapport à leur chiffre d'affaires que de nombreux distributeurs. Ainsi, le top 5 de la valeur ajoutée est occupé par Proximus, Telenet, Orange et Telenet Group, avec Swift en 5e position. Au 6e rang, avec une valeur ajoutée de 323 millions ?, on retrouve d'ailleurs Crystal Computing, l'entreprise qui exploite les centres de données de Google à Mons. Avec un 4e centre de données en construction, Google a investi au total 1,6 milliard ? sur le site, ce qui explique sa présence dans ce classement. Le top 10 de la valeur ajoutée est complété par Nokia Bell, IBM Belgium et Smals.Les abonnés de Data News reçoivent avec cette édition le magazine ICT Top 1000 avec la liste complète des entreprises.