Artificial Intelligence Innovator of the Year ML6

Robovision est récompensée par le jury pour sa vision et sa capacité à déployer des projets innovants à l'échelle internationale.

Mais ML6 a été félicitée pour sa focalisation sur l'IA, à tel point que les deux entreprises ont été classées ex aequo au terme d'un premier vote. Il a donc fallu un second tour pour départager ML6 et Robovision, la première l'emportant d'une courte tête. L'année dernière, la start-up a également remporté un prix.

Autres finalistes: Cegeka, imec, IBM, Robovision

Belgian Startup Company of the Year Phished

Le jury a reçu un courriel lui promettant plusieurs millions d'euros de la part d'un prince nigérian. Le bouton de confirmation se révélait toutefois être le vote pour Phished, ce qui a permis à l'entreprise d'emporter le maximum de voix.

Précisons évidemment qu'il s'agit là d'une blague, même si le jury a été convaincu par le produit et a fait l'éloge de la compétence technologique de l'entreprise dans son domaine d'activité. Cet éloge revient également à Techwolf qui compte toutefois un peu mois de voix.

Autres finalistes: Techwolf, Connectify, Hoplr, LinkedCar.

Belgian Scaleup Company of the Year UnifiedPost

Tous les finalistes sont des entreprises qui étendent sensiblement leur périmètre d'activité et sont forts dans leur domaine. Mais dans cette catégorie, 2021 a incontestablement été l'année d'UnifiedPost avec ses augmentations de capital, ses rachats et son entrée en Bourse, outre le trajet formidable accompli par l'entreprise depuis 2001. UnifiedPost est aujourd'hui active dans 30 pays européens, emploie 1.300 collaborateurs et génère un chiffre d'affaires de 146 millions a. Mais le jury a également apprécié la stratégie de création de valeur de l'entreprise grâce au développement de produits, notamment dans le domaine de l'automatisation de processus financiers. Dès lors, le jury a voté pour l'entreprise à la quasi-unanimité.

Hans Leybaert, CEO UnifiedPost., PG
Hans Leybaert, CEO UnifiedPost. © PG

Autres finalistes: 9Altitudes, Appwise, In The Pocket, NexuzHealth

Customer Centric IT Company of the year Delaware

Commercialiser un produit de qualité à un prix compétitif est une chose. Mais entretenir de bonnes relations avec son fournisseur IT est tout aussi important. Le jury s'est déclaré globalement positif envers tous les finalistes, mais plusieurs membres ont estimé que Delaware se distinguait par sa focalisation sur le client. Il ne s'agit pas de l'acteur le plus grand, mais le plus apprécié. L'entreprise a d'ailleurs remporté voici 2 ans le prix de la Customer Centric IT Company of the Year.

Autres finalistes: Cegeka, EASI, Tata Consultancy Services Belgium, Telenet

Cybersecurity Innovator of the Year NVISO

NVISO a réussi à convaincre la grande majorité du jury avec plusieurs arguments: collaborateurs compétents, propositions sur-mesure bien ficelées et, ce qui importe dans cet award, l'innovation en cybersécurité. De même, Intigriti, vainqueur l'an dernier, s'est vu féliciter. Ces deux entreprises constituent d'après le jury le pendant belge de qualité face aux acteurs étrangers qui dominent le marché.

Autres finalistes: Atos Belgium, Fortinet, Intigriti, Orange Cyberdefense

?Digital Enterprise IT Services Company of the Year Deloitte

Il s'agit là de la catégorie qui a suscité le plus de débats au sein du jury et où louanges et critiques ont été émises vis-à-vis des nommés. Mais lors du vote, Deloitte a récolté un peu plus de la moitié des voix, suivi d'Atos qui a convaincu environ un membre du jury sur 3.

Deloitte a été récompensée pour sa compréhension de métiers complexes, ses projets de transformation réussis et ses recherches, tant au départ des Etats-Unis que de l'Europe. Un membre du jury fait remarquer que l'entreprise possède plusieurs longueurs d'avance sur les autres grandes sociétés de consultance du Big Four (qui n'étaient pas nommés dans cette catégorie).

Autres finalistes: Atos Belgium, Cegeka, NRB, Tata Consultancy Services Belgium

Digital Workplace Innovator of the Year Dell

Rares ont été les époques où le poste de travail et les modes de travail furent à ce point bouleversés qu'au cours de l'année et demie écoulée. Dans ce contexte, les finalistes se sont profilés comme des innovateurs du poste de travail, en développant eux-mêmes leur technologie ou en adaptant des technologies tierces. Dell Technologies est récompensée pour allier les deux. Elle s'impose de peu devant Telenet qui mise également sur son organisation interne tout en étant avec ses services internet l'une des locomotives du télétravail.

Autres finalistes: Cegeka, Delaware, Fujitsu, Telenet

Hardware Innovator of the Year Samsung

Le matériel ne serait-il pas devenu commodité? Les nommés dans cette catégorie prouvent le contraire avec des innovations minimes ou d'envergure, mais le jury a surtout été convaincu par Samsung. Non seulement avec leurs smartphones, à écran pliable ou non, qui donnent chaque année le ton, mais aussi avec leurs 'wearables' certes conçus pour le marché grand public, sans oublier différents projets b2b particulièrement pertinents. Comme Samsung parvient également à séduire des clients professionnels, en privilégiant la réponse à leurs attentes, elle mérite le titre d'innovateur en matériels.

Samsung Galaxy Watch4., Samsung
Samsung Galaxy Watch4. © Samsung

Autres finalistes: Cisco, Dell Technologies, HP, Lenovo

Telecom & Connectivity Company of the Year Citymesh

Le besoin de connectivité a été plus criant que jamais durant les mois écoulés. Non seulement en mobile, mais aussi en fixe, sans oublier les nouvelles technologies de connexion entre l'homme et la machine.

Chaque finaliste dans cette catégorie avait de bonnes raisons de l'emporter, que ce soit pour sa taille sur le marché belge, ses solutions pour faciliter le télétravail, sa réputation de longue date ou l'innovation qu'il apporte. Mais cette année, impossible d'éviter Citymesh. Cette entreprise est parvenue l'an dernier à renforcer sa position via Cegeka, tout en misant à fond sur les projets 5G (et Wi-Fi). A cela s'ajoute depuis peu l'ambition non déguisée de ne pas se limiter au b2b pour conquérir le b2c avec le 4e réseau mobile. Bref, une entreprise belge qui affiche une volonté évidente de chambouler le secteur des télécoms, ce qui en fait à juste titre un vainqueur ambitieux.

Mitch De Geest (Citymesh) et Stijn Bijnens (Cegeka)., Cegeka
Mitch De Geest (Citymesh) et Stijn Bijnens (Cegeka). © Cegeka

Autres finalistes: Eurofiber, Orange, Proximus, Telenet

Enterprise Application Innovator of the Year Microsoft

Développer les applications idéales pour être aujourd'hui productif partout sans perdre de temps, tout en permettant aux employés de profiter d'innovations et de services pointus. Une catégorie au périmètre large qui compte tant des mastodontes établis que de nouveaux disrupteurs.

Microsoft l'emporte grâce à sa capacité à innover en dépit d'une gamme de produits connus. C'est ainsi que l'accent a été renforcé sur Teams (et l'intégration avec d'autres services Microsoft), tandis que l'entreprise continue à prouver sa pertinence. Cela étant, le jury a également félicité Odoo, qui lorgne également le marché des entreprises, tout en continuant à gagner pour l'instant en popularité surtout auprès des PME (mondiales)

Autres finalistes: Odoo, Salesforce, Teamleader, Zoom

HR & Sourcing Services Company of the Year Tobania

Dénicher des talents, les fidéliser, les former/recycler: tels sont les défis auxquels toutes les organisations IT sont confrontées. Selon le jury, Tobania décroche la palme à ce niveau. Tant leurs capacités de test éprouvées que le recyclage de personnel a été mis en avant, alors qu'un membre du jury fait remarquer que l'entreprise est souvent un sparring-partner idéal et se montre capable de réfléchir activement avec ses clients.

Autres finalistes: Ausy, Amon Consultants, Fujitsu, Talent-IT

Infrastructure Innovator of the Year Nutanix

La nécessité de faire évoluer l'infrastructure n'a jamais été aussi évidente que durant l'année écoulée. Et si le vote des lecteurs a été très serré, le jury n'en a pas moins opté clairement pour un acteur de niche du marché du stockage. En effet, Nutanix a réussi à dynamiser régulièrement ce marché, notamment avec sa solution de protection contre les rançongiciels, ce qui en fait un innovateur de l'année tout indiqué.

Autres finalistes: Cisco, Dell Technologies, HPE, VMware

IT Services SMB of the Year NSI IT Software & Services

Tout comme au niveau des grands acteurs, cette catégorie renferme des entreprises capables d'offrir une plus-value d'innovation à leurs clients. Le jury s'est montré enthousiaste face aux finalistes, mais NSI a réussi à leurs yeux à proposer un peu plus de créativité associée à un dynamisme évident. Autant d'arguments qui en font un vainqueur mérité dans cette catégorie.

Autres finalistes: AE, Computerland, ConXioN, Devoteam

Robovision est récompensée par le jury pour sa vision et sa capacité à déployer des projets innovants à l'échelle internationale. Mais ML6 a été félicitée pour sa focalisation sur l'IA, à tel point que les deux entreprises ont été classées ex aequo au terme d'un premier vote. Il a donc fallu un second tour pour départager ML6 et Robovision, la première l'emportant d'une courte tête. L'année dernière, la start-up a également remporté un prix. Autres finalistes: Cegeka, imec, IBM, Robovision Le jury a reçu un courriel lui promettant plusieurs millions d'euros de la part d'un prince nigérian. Le bouton de confirmation se révélait toutefois être le vote pour Phished, ce qui a permis à l'entreprise d'emporter le maximum de voix. Précisons évidemment qu'il s'agit là d'une blague, même si le jury a été convaincu par le produit et a fait l'éloge de la compétence technologique de l'entreprise dans son domaine d'activité. Cet éloge revient également à Techwolf qui compte toutefois un peu mois de voix. Autres finalistes: Techwolf, Connectify, Hoplr, LinkedCar. Tous les finalistes sont des entreprises qui étendent sensiblement leur périmètre d'activité et sont forts dans leur domaine. Mais dans cette catégorie, 2021 a incontestablement été l'année d'UnifiedPost avec ses augmentations de capital, ses rachats et son entrée en Bourse, outre le trajet formidable accompli par l'entreprise depuis 2001. UnifiedPost est aujourd'hui active dans 30 pays européens, emploie 1.300 collaborateurs et génère un chiffre d'affaires de 146 millions a. Mais le jury a également apprécié la stratégie de création de valeur de l'entreprise grâce au développement de produits, notamment dans le domaine de l'automatisation de processus financiers. Dès lors, le jury a voté pour l'entreprise à la quasi-unanimité.Autres finalistes: 9Altitudes, Appwise, In The Pocket, NexuzHealth Commercialiser un produit de qualité à un prix compétitif est une chose. Mais entretenir de bonnes relations avec son fournisseur IT est tout aussi important. Le jury s'est déclaré globalement positif envers tous les finalistes, mais plusieurs membres ont estimé que Delaware se distinguait par sa focalisation sur le client. Il ne s'agit pas de l'acteur le plus grand, mais le plus apprécié. L'entreprise a d'ailleurs remporté voici 2 ans le prix de la Customer Centric IT Company of the Year. Autres finalistes: Cegeka, EASI, Tata Consultancy Services Belgium, Telenet NVISO a réussi à convaincre la grande majorité du jury avec plusieurs arguments: collaborateurs compétents, propositions sur-mesure bien ficelées et, ce qui importe dans cet award, l'innovation en cybersécurité. De même, Intigriti, vainqueur l'an dernier, s'est vu féliciter. Ces deux entreprises constituent d'après le jury le pendant belge de qualité face aux acteurs étrangers qui dominent le marché. Autres finalistes: Atos Belgium, Fortinet, Intigriti, Orange Cyberdefense Il s'agit là de la catégorie qui a suscité le plus de débats au sein du jury et où louanges et critiques ont été émises vis-à-vis des nommés. Mais lors du vote, Deloitte a récolté un peu plus de la moitié des voix, suivi d'Atos qui a convaincu environ un membre du jury sur 3. Deloitte a été récompensée pour sa compréhension de métiers complexes, ses projets de transformation réussis et ses recherches, tant au départ des Etats-Unis que de l'Europe. Un membre du jury fait remarquer que l'entreprise possède plusieurs longueurs d'avance sur les autres grandes sociétés de consultance du Big Four (qui n'étaient pas nommés dans cette catégorie). Autres finalistes: Atos Belgium, Cegeka, NRB, Tata Consultancy Services Belgium Rares ont été les époques où le poste de travail et les modes de travail furent à ce point bouleversés qu'au cours de l'année et demie écoulée. Dans ce contexte, les finalistes se sont profilés comme des innovateurs du poste de travail, en développant eux-mêmes leur technologie ou en adaptant des technologies tierces. Dell Technologies est récompensée pour allier les deux. Elle s'impose de peu devant Telenet qui mise également sur son organisation interne tout en étant avec ses services internet l'une des locomotives du télétravail. Autres finalistes: Cegeka, Delaware, Fujitsu, Telenet Le matériel ne serait-il pas devenu commodité? Les nommés dans cette catégorie prouvent le contraire avec des innovations minimes ou d'envergure, mais le jury a surtout été convaincu par Samsung. Non seulement avec leurs smartphones, à écran pliable ou non, qui donnent chaque année le ton, mais aussi avec leurs 'wearables' certes conçus pour le marché grand public, sans oublier différents projets b2b particulièrement pertinents. Comme Samsung parvient également à séduire des clients professionnels, en privilégiant la réponse à leurs attentes, elle mérite le titre d'innovateur en matériels. Autres finalistes: Cisco, Dell Technologies, HP, Lenovo Le besoin de connectivité a été plus criant que jamais durant les mois écoulés. Non seulement en mobile, mais aussi en fixe, sans oublier les nouvelles technologies de connexion entre l'homme et la machine. Chaque finaliste dans cette catégorie avait de bonnes raisons de l'emporter, que ce soit pour sa taille sur le marché belge, ses solutions pour faciliter le télétravail, sa réputation de longue date ou l'innovation qu'il apporte. Mais cette année, impossible d'éviter Citymesh. Cette entreprise est parvenue l'an dernier à renforcer sa position via Cegeka, tout en misant à fond sur les projets 5G (et Wi-Fi). A cela s'ajoute depuis peu l'ambition non déguisée de ne pas se limiter au b2b pour conquérir le b2c avec le 4e réseau mobile. Bref, une entreprise belge qui affiche une volonté évidente de chambouler le secteur des télécoms, ce qui en fait à juste titre un vainqueur ambitieux.Autres finalistes: Eurofiber, Orange, Proximus, Telenet Développer les applications idéales pour être aujourd'hui productif partout sans perdre de temps, tout en permettant aux employés de profiter d'innovations et de services pointus. Une catégorie au périmètre large qui compte tant des mastodontes établis que de nouveaux disrupteurs. Microsoft l'emporte grâce à sa capacité à innover en dépit d'une gamme de produits connus. C'est ainsi que l'accent a été renforcé sur Teams (et l'intégration avec d'autres services Microsoft), tandis que l'entreprise continue à prouver sa pertinence. Cela étant, le jury a également félicité Odoo, qui lorgne également le marché des entreprises, tout en continuant à gagner pour l'instant en popularité surtout auprès des PME (mondiales) Autres finalistes: Odoo, Salesforce, Teamleader, Zoom Dénicher des talents, les fidéliser, les former/recycler: tels sont les défis auxquels toutes les organisations IT sont confrontées. Selon le jury, Tobania décroche la palme à ce niveau. Tant leurs capacités de test éprouvées que le recyclage de personnel a été mis en avant, alors qu'un membre du jury fait remarquer que l'entreprise est souvent un sparring-partner idéal et se montre capable de réfléchir activement avec ses clients. Autres finalistes: Ausy, Amon Consultants, Fujitsu, Talent-IT La nécessité de faire évoluer l'infrastructure n'a jamais été aussi évidente que durant l'année écoulée. Et si le vote des lecteurs a été très serré, le jury n'en a pas moins opté clairement pour un acteur de niche du marché du stockage. En effet, Nutanix a réussi à dynamiser régulièrement ce marché, notamment avec sa solution de protection contre les rançongiciels, ce qui en fait un innovateur de l'année tout indiqué. Autres finalistes: Cisco, Dell Technologies, HPE, VMware Tout comme au niveau des grands acteurs, cette catégorie renferme des entreprises capables d'offrir une plus-value d'innovation à leurs clients. Le jury s'est montré enthousiaste face aux finalistes, mais NSI a réussi à leurs yeux à proposer un peu plus de créativité associée à un dynamisme évident. Autant d'arguments qui en font un vainqueur mérité dans cette catégorie. Autres finalistes: AE, Computerland, ConXioN, Devoteam