Cloud Innovator of the Year MICROSOFT

Amazon Web Services (AWS) est le pionnier du stockage cloud. Le jury est séduit par l'élasticité des services offerts par l'entreprise. Ces dernières années, AWS a par ailleurs été particulièrement active en Belgique. Amazon reste également inégalable en matière de prix, mais se limite surtout à l'infrastructure. Des problèmes de sécurité sont certes apparus assez régulièrement par le passé, même si la cause en était souvent une mauvaise configuration par l'utilisateur, une question à laquelle AWS apporte désormais une meilleure réponse.

Salesforce est de son côté pionnier dans les applications cloud (SaaS). Avec SD Worx, Corona Direct, Engie et Securex notamment, l'entreprise peut faire valoir un solide ancrage dans l'économie belge.

Microsoft investit davantage dans l'innovation et la flexibilité, et est active dans pratiquement tous les domaines du cloud. L'entreprise intègre étroitement sa propre offre dans les applications cloud et parvient ainsi à attirer des clients non-cloud existants vers le nuage.

Le jury estime qu'en termes de certification et de conformité, les trois acteurs se valent. Ils excellent chacun dans leur domaine, même si Microsoft est la plus large dans son offre et sa flexibilité. Selon le jury, Microsoft a entre-temps réalisé une belle manoeuvre de rattrapage face notamment à AWS. Dès lors, l'award est décerné cette année à Microsoft.

Runner ups:

AMAZON Web SERVICES

Salesforce

Artificial Intelligence Innovator of the Year ROBOVISION

IBM avait gagné l'an dernier dans cette catégorie grâce à son plus grand nombre d'applications pratiques autour de Watson. Mais entre-temps, rien de vraiment spectaculaire ne s'est produit. Avec Google, il s'agit d'un acteur évident dans cette catégorie. Tout comme IBM, Google mise beaucoup sur l'apprentissage machine et notamment le développement d'algorithmes. Les deux géants ont une approche très large de l'IA et offrent un portefeuille étendu.

Robovision est un surprenant 3e dans cette catégorie. Non que l'entreprise ne soit pas pertinente en matière d'IA, mais que sa taille est nettement moindre que celle des deux autres mastodontes et qu'elle est totalement belge. En tant que start-up belge - ou faudrait-il parler de 'scale-up' ? -, elle ne manque pas d'atouts. Si elle n'a pas (encore) récolté beaucoup de fonds, l'entreprise n'en est pas moins déjà bénéficiaire et active jusqu'en Chine. Ou au Mexique où la technologie IA est déployée dans l'usine Pepsico de biscuits Doritos. Et, plus près de chez nous, sur les lignes de production d'Audi. Robovision - qui compte avec son CEO Jonathan Berte un orateur très sollicité - est spécialisée dans l'apprentissage profond, le domaine le plus puissant de l'IA. L'entreprise combine le matériel Nvidia à sa plateforme industrielle maison pour permettre l'apprentissage profond. Songez à la reconnaissance intelligente d'images et aux actions associées.

Le jury est d'avis que Robovision mérite cet award parce qu'elle se montre particulièrement innovante sur un marché en forte progression et qu'elle s'est lancée d'emblée à l'international. En tant qu'entreprise relativement petite, Robovision est néanmoins parvenue à se hisser au top.

Runner ups:

IBM

GOOGLE

Customer Centric IT Company of the Year tata consultancy services

Constat remarquable : vous avez voté exactement pour les mêmes entreprises du top 3 que l'an dernier ! C'est d'autant plus surprenant qu'il s'agit là de trois acteurs totalement différents l'un de l'autre dans la manière dont ils positionnent leurs clients au centre de leur stratégie et dans le type de clients desservis. Delaware part en général de son approche ERP. Chez Telenet, le point de départ est un aspect de la connectivité (télécoms), tout en combinant à la fois le B2C et le B2B. Et chez Tata Consultancy Services, il s'agit surtout de l'externalisation et des services ICT destinés surtout aux multinationales et aux grandes entreprises du segment professionnel.

Pour le jury, il est clair que la satisfaction client est élevée chez les 3 acteurs. Un avis confirmé par les résultats de l'enquête de satisfaction de Whitelane Research récemment publiés. Delaware fait figure de petit nouveau dynamique, se hissant à la 6e place. Telenet progresse et passe à la 3e place. TCS décroche, tout comme l'an dernier, la 1re place. Il est difficile d'évaluer objectivement ce classement, mais le fait que TCS se situe depuis des années en haut du tableau - tant dans l'étude belge qu'européenne - tend à démontrer la cohérence de l'entreprise dans sa qualité et son approche des clients, et qu'elle mérite donc cet award.

Runner ups:

DELAWARE

Telenet

Belgian Start-up Company of the Year iREACHM

Drone4Care ambitionne de faire assurer par des drones le transport médical spécialisé (échantillons de sang, organes, tissus corporels, médicaments et produits pharmaceutiques). La start-up titille l'imagination et a reçu de nombreux suffrages, mais les vols par drones ne sont pour l'instant que de la théorie en raison d'une législation stricte. Pas encore suffisamment mature donc pour un award, estime le jury.

Helppr est une plateforme de partage entre voisins qui s'inscrit dans l'économie circulaire : les voisins aident d'autres voisins dans le cadre d'un échange réciproque. La start-up anversoise de François Gerard s'intéresse aux soins aux plus démunis, entre-temps aussi à Bruxelles, Anvers et Gand.

Mais le jury a pourtant largement plébiscité iReachm parce que l'entreprise peut faire valoir de très beaux clients comme Vanbreda, Worldline, Vaillant et Orange. La start-up a d'ailleurs déjà été élue Digital Pioneer par nos confrères de Trends. iReachm est active dans le domaine des centres d'appels, mais surtout au niveau des assistants vocaux. " Nous décrochons le téléphone si vous n'êtes pas disponible ", était le slogan lancé par Peter Staveloz lors de la fondation d'iReachm en 2015. Entre-temps, le produit a continué à évoluer - grâce à l'IA - et est devenu un assistant numérique personnel qui peut notamment répondre à des appels téléphoniques de numéros que vous ne connaissez pas ou vous fournir un résumé d'un message vocal.

Runner ups:

Helppr

DRONE4CARE

IT Services Company of the Year TATA CONSULTANCY SERVICES

'Les services IT sont un concept très vaste, ce qui complique la tâche du jury au moment de poser un choix en toute objectivité. La définition de la catégorie précise toutefois qu'il s'agit surtout de services de bout en bout dans le segment des entreprises. Dans le top 3, on retrouve, outre Fujitsu - le lauréat de cette année - la présence de Tobania qui se positionne comme un acteur de la transformation numérique dans les entreprises, tant en termes de technologie que de processus et de personnes. De son côté, Fujitsu est particulièrement présente dans le secteur public.

Finalement, le jury a surtout été impressionné par Tata Consultancy Services qui, sans faire beaucoup de bruit en termes de marketing et de communication, fait valoir un taux de satisfaction élevé parmi les sociétés qui ont fait appel à elle. La qualité y est irréprochable, dixit le jury. Le fait que TCS ait décroché ces derniers temps plusieurs contrats typiquement belges - dont récemment la SNCB - n'est certainement pas étranger au choix de l'entreprise comme lauréat.

Runner ups:

FUJITSU

Tobania

Best ICT Product of the Year HOLOLENS (MICROSOFT)

Vous avez élu le Galaxy Fold de Samsung dans le top 3 : c'était, soyons précis, avant que le lancement de l'appareil ne soit retardé. Il est évident que ce smartphone pliant fait rêver et qu'il représente sans aucun doute une innovation majeure. Mais à présent que Samsung a reporté le lancement pour des problèmes techniques possibles, il était évident que le jury ne pouvait se permettre de retenir ce produit.

Le Matebook X Pro de Huawei a suscité les éloges pour son caractère innovant. Des fonctionnalités comme la connexion entre smartphone et laptop, l'appareil photo logé dans le clavier et le capteur d'empreintes derrière le bouton de démarrage - ce qui permet de s'enregistrer en enfonçant la touche - démontrent que Huawei mise sur l'innovation et qu'elle peut encore secouer un marché mature comme celui du PC.

Pourtant, le jury a finalement choisi le HoloLens 2 de Microsoft. Cet appareil est le successeur logique du tout premier HoloLens, mais s'adresse surtout au marché professionnel. Le HoloLens 2 n'est plus un gadget grand public. Un membre du jury fait remarquer qu'une société belge ayant l'expérience de différents casques RV/RA a estimé que le HoloLens lui laissait la plus forte impression. Et les cas pratiques d'utilisation voient le jour. Songez au support à distance pour les techniciens. Ou à la préparation des commandes dans un entrepôt. Le HoloLens 2 propose en outre une résolution élevée, ce qui est une nécessité pour certaines applications professionnelles. Le HoloLens 2 est un produit de niche, mais une solution que Microsoft a conçue pour le marché professionnel et qui a encore été améliorée, s'agissant pourtant d'un produit déjà très innovant.

Runner ups:

GALAXY FOLD

(SAMSUNG)

Matebook X Pro (Huawei)

IoT Innovator of the Year PROXIMUS

Cet award est réservé aux fournisseurs de solutions en matière d'Internet des objets (IoT). Le top 3 que vous avez choisi comprend des acteurs très différents dans ce domaine. 'Empowering the Internet of Things in Belgium' est le slogan retenu par Engie M2M pour aborder le marché. Engie M2M est l'opérateur Sigfox officiel dans notre pays : un réseau à basse consommation d'énergie et couverture étendue, ce qui en fait en principe un candidat idéal pour de nombreuses applications d'IoT. Le réseau est concurrencé notamment par Proximus qui propose un réseau basé sur LoRa (l'acronyme de 'long range'), complété par l'offre M2M existante sur base 2G/3G/4G.

Rombit commercialise pour sa part des solutions de 'dashboarding' qui s'intègrent à des appareils IoT. L'entreprise regroupe ses produits en 3 catégories : villes intelligentes, industries intelligentes et entreprises intelligentes. Les solutions IoT appartiennent essentiellement à la 1re catégorie, même si l'entreprise propose aussi des offres pour les 'smart cities'. Peut-être avez-vous déjà entendu parler des panneaux de stationnement intelligents utilisés par la ville d'Anvers ? Cette signalisation associant des capteurs IoT est une réalisation de Rombit.

Finalement, le jury a retenu Proximus comme lauréat dans cette catégorie, estimant que son offre totale en IoT ne se limitait pas à de la connectivité.

Runner ups:

Rombit

ENGIE M2M

Belgian Scale-up Company of the year Collibra

Trois belles réussites belges à l'avant-plan dans cette catégorie - même si les tailles sont différentes. Du coup, Collibra devient une sorte d'incontournable dans ce top 3 de la 'Belgian Scale-up Company of the Year'. Cette année, Collibra a été la première société technologique belge non cotée en Bourse à atteindre une valorisation de plus de 1 milliard $. Ce qui en fait une 'licorne', ce qui est loin d'être évident dans notre pays. Collibra est le premier acteur technologique du pays à décrocher ce titre. L'entreprise est toujours en plein développement, se focalise totalement sur le B2B et peut faire valoir un parcours remarquable depuis ses débuts en 2008 en tant que 'spin-off' de la VUB. Collibra propose aux entreprises une plateforme logicielle de gestion efficace et d'exploitation des données. En outre, elle simplifie le contrôle de la qualité et du traitement correct de ces données.

En 2010, Collibra avait d'ailleurs décroché le titre de 'Start-up Company of the Year' de Data News. Et son CEO, Felix Van de Maele, avait été choisi par la rédaction de Data News comme 'ICT Personality of the Year' 2 ans plus tard.

Le jury n'a nullement été critique envers Teamleader, mais l'entreprise fait face à des problèmes de croissance. C'est ainsi qu'elle a été contrainte de fermer plusieurs bureaux à l'international. De même, le jury n'a eu que des éloges pour Doccle, l'entreprise continuant à bien se développer dans notre pays. Même si certains membres du jury ont des difficultés avec le modèle suivi : Doccle est issue d'une collaboration entre plusieurs banques, secrétariats sociaux et Telenet. Ses clients sont donc en somme également des partenaires.

Runner ups:

Doccle

Teamleader

Mobile Innovator of the Year HUAWEI

Durant des années, cet award est invariablement revenu à Apple. Si Apple a été choisie par vous pour figurer cette année dans le top 3, le jury n'en estime pas moins que quelque chose ne tourne plus rond dans l'entreprise. En dépit d'une belle part de marché, Apple ne parvient plus à développer des innovations majeures. Le public continue d'attendre de nouveaux produits ou catégories de produits qui peuvent, par leur caractère innovant, exercer un impact majeur sur le marché. Et tel est encore le cas cette année, estime le jury.

Dans ce domaine, Samsung et Huawei sont plus fortes et se concurrencent, notamment au niveau des smartphones pliables. Si les deux entreprises sont actives sur des marchés différents, Huawei se concentre bien davantage sur le mobile, notamment avec ses équipements télécoms et sa technologie/recherche en 5G. En dépit des accusations auxquelles elle doit faire face de la part des Américains, l'entreprise reste populaire et pour certains même incontournable sur le marché européen des télécoms.

Le jury voit par ailleurs en Huawei l'exemple même de l'évolution du secteur technologique et de l'économie chinois. En effet, de très nombreuses entreprises chinoises ne cherchent plus à 'copier' à moindre coût les technologies de concurrents, mais de créer leur propre valeur par l'innovation. Huawei investit 15% de son chiffre d'affaires annuel dans la recherche et le développement. Soit pas moins de 15 milliards $ l'an dernier. Ce sont ces efforts qui paient désormais.

Runner ups:

APPLE

Samsung

Telecom Company of the Year TELENET

S'il est une catégorie d'award où les nommés sont rarement une surprise, c'est bien celle de la 'Telecom Company of the Year'. Et c'est précisément cet élément qui suscite des discussions animées au sein du jury. Ces membres s'accordent sur le fait qu'il y a bien trop peu de mouvement sur ce marché. Les trois grandes entreprises de télécoms font certes de leur mieux, mais la concurrence n'est pas assez vive pour que de grandes différences se marquent entre eux.

Lors des débats, il est apparu à plusieurs reprises que Proximus était assez rigide dans son fonctionnement au niveau purement B2B. Toujours sur le plan strictement B2B, l'accueil réservé à Orange est plutôt mitigé. Certains membres du jury avaient attendu de meilleurs résultats de la part d'Orange dans le B2B l'an dernier. Sur un marché toujours dominé par Proximus, Telenet est en revanche parvenue à s'inscrire dans la réflexion du client et à fournir des solutions qualitatives. De très nombreux membres du jury estiment que Telenet est aujourd'hui l'acteur le plus dynamique du trio, les votes ayant traduit cette impression générale. Telenet mérite sa victoire - il s'agit d'une entreprise fantastique, aux dires de plusieurs membres -, mais le message du jury est cependant clair : nous voudrions davantage de mouvement et une différentiation nette des acteurs du marché des télécoms !

Runner ups:

Proximus

ORANGE

Cybersecurity Innovator of the Year PALO ALTO NETWORKS

Fortinet est une multinationale américaine ayant son quartier général à Sunnyvale, Californie. Elle développe et commercialise des logiciels et appareils de cybersécurité, dont des pare-feux, antivirus, systèmes de prévention d'intrusion et de sécurité 'endpoint'. VanRoey est un important distributeur de Fortinet en Belgique particulièrement bien implanté dans le secteur public local.

NVISO est un acteur nettement plus modeste qui met en avant une autre stratégie que les deux autres nommés, mais l'entreprise impressionne notamment par son offre 'CISO-as-a-Service' et l'accent mis sur la prévention, avec notamment l'engagement de pirates éthiques. Il s'agit d'un bureau de consultance qui est également actif en Allemagne.

Le jury a opté avec conviction pour Palo Alto Networks en raison de sa position de force dans la cybersécurité. L'entreprise gère d'énormes quantités de données dans le monde et a été l'une des premières à choisir une plateforme cloud. Un membre du jury a été particulièrement impressionné lors d'une visite de l'entreprise par leur savoir-faire, les équipes et les activités. " Vous sentez qu'ils savent parfaitement ce qu'ils font ", a-t-il résumé.

Runner ups:

NVISO

FORTINET

Datacenter & Hosting Company of the Year NRB

AWS est nommée non seulement dans la catégorie 'Cloud Innovator of the Year', mais aussi dans celle de la 'Datacenter & Hosting Company of the Year'. De très nombreuses start-ups font appel à AWS pour leur stockage cloud, tandis que de plus grandes entreprises s'adressent à Amazon pour certaines applications. Vous avez également retenu Combell Group dans le top 3. L'entreprise de Jonas Dhaenens - qui fut notre 'ICT Personality of the Year' en 2016 - continue à croître non seulement de manière organique, mais aussi par acquisitions en Belgique ainsi que - certainement aussi de plus en plus ces derniers temps - à l'international. Même si certains membres du jury notent subtilement que Combell ne possède pas ses propres centres de données, mais fait appel aux datacenters de LCL qui avait remporté un award l'année dernière. LCL et son concurrent InterXion ne figurent d'ailleurs pas cette année dans le top 3.

En revanche, on y retrouve cette fois NRB qui est d'ailleurs le lauréat de cet award. NRB l'emporte parce qu'en tant qu'entreprise belge et face à une rude concurrence de la part de géants comme AWS, Google et Microsoft, elle continue à miser à fond sur ses propres 'datacenters'. Voici peu d'ailleurs, l'entreprise a encore ouvert un 4e centre de données à Villers-le-Bouillet (Belgium DC) dans la cadre d'une coentreprise avec Etix. Ce 4e site double la capacité d'hébergement de NRB. Les trois autres centres de données sont situés dans le Parc Industriel des Hauts-Sarts près de Liège.

Runner ups:

Combell Group

AMAZON Web SERVICES

IT Sourcing Company of the Year Exellys

Cette catégorie met particulièrement l'accent sur l'impact des RH pour recruter les bons talents. Nous recherchions dans cette catégorie des entreprises qui aident leurs clients à ce niveau et qui peuvent assurer le 'sourcing' nécessaire.

Headfirst n'est active que depuis quelques années à peine en Belgique et ne limite pas ses activités à l'IT pure. La société entend 'décharger' ses clients et jouer un rôle majeur sur le marché du travail flexible. Exellys a été récompensée par le jury pour son approche originale : se focaliser sur les jeunes diplômés qui vont décrocher leur premier emploi et reçoivent un cycle de coaching pour ensuite être détachés chez le client. Un membre du jury insiste sur l'extrême satisfaction de l'un d'eux et sur leur capacité à trouver rapidement certaines compétences. Exellys fait le pont entre l'IT et l'ingénierie. Son approche agile porte réellement ses fruits, a ajouté un autre membre du jury.

Fondée par l'entrepreneur Raf Seymus, Exellys est spécialisée dans l'intégration de talents technologies très diplômés auprès d'employeurs et est par ailleurs une participation stratégique de The Alliance, le véhicule d'investissement de Projective, The Glue et B-Hive, avec notamment Jurgen Ingels et Stefan Dierckx.

Runner ups:

Headfirst Group

Talent-IT

SMB IT Partner of the Year Cegeka

Une nouvelle catégorie pour distinguer l'entreprise IT qui excelle dans le support des nombreuses PME que compte notre pays.

Au départ d'une liste étendue d'intégrateurs et de prestataires de services spécialisés, vous avez retenu finalement trois acteurs au terme du vote. Finalement, c'est Cegeka qui remporte l'award. Cegeka dessert non seulement de grandes entreprises, mais parvient également à attirer de petites et moyennes entreprises à entrer dans l'ère du numérique et de l'orientation client. Dans les PME, il ne s'agit pas toujours, loin s'en faut, de projets de transformation à grande échelle, mais plutôt d'initiatives plus limitées, mais qui génèrent une plus-value démontrable. C'est ainsi que la Katholieke Landelijke Jeugd/Groene Kring a commandé un nouveau système CRM et un portal sur-mesure chez Cegeka. Ou encore BORGinsole qui a fait déployer une application permettant désormais, au départ d'un scanner 3D, de créer une semelle intérieure parfaite qui permet de réaliser un gain de productivité de plus de 50%. Il s'agit là de quelques-uns des exemples qui ont fait dire au jury que Cegeka continuait à afficher de belles performances et méritait donc cet award.

Runner ups:

Proximus SpearIT

RealDo

HOLOLENS (MICROSOFT)