Avec 1,6% des jeunes qui sont sortis cette année d'une filière technique ou technologique, la guerre des talents est loin d'être terminée. Agoria estime qu'à l'horizon 2030, une offre d'emploi sur 10 dans ce domaine ne sera pas satisfaite en raison de l'absence de personnes disposant des compétences numériques nécessaires.
...

Avec 1,6% des jeunes qui sont sortis cette année d'une filière technique ou technologique, la guerre des talents est loin d'être terminée. Agoria estime qu'à l'horizon 2030, une offre d'emploi sur 10 dans ce domaine ne sera pas satisfaite en raison de l'absence de personnes disposant des compétences numériques nécessaires. La formation est donc indispensable, et Telenet entend bien s'y atteler. Au cours des 5 prochaines années, l'entreprise malinoise va investir 4 millions ? dans une Academy for Digital & Data Talent qui sera chargée de mettre à niveau les compétences techniques et les connaissances numériques du personnel interne. " Ce faisant, nous voulons assurer l'employabilité à vie, insiste Ann Caluwaerts, 'chief corporate affairs officer'. Nous voulons permettre à nos collaborateurs de se doter des compétences et des connaissances qui leur seront nécessaires durant toute leur carrière sur le marché de l'emploi. " Pour mettre sur pied cette académie, Telenet a conclu un partenariat avec la KU Leuven, la VUB, l'UBL et l'école de programmation BeCode. Celles-ci proposeront au personnel de Telenet les formations nécessaires, dans un premier temps aux 200 collaborateurs des départements IT, de données et d'ingénierie. En collaboration avec les universités, Telenet a défini 118 thèmes de formation, notamment autour de l'Internet des objets, de l'intelligence artificielle et de l'analyse des données, de la cybersécurité et des plateformes cloud. Pour sa part, BeCode propose des cycles d'apprentissage des langages de codage et de programmation, dont Python et Angular. Les formations de BeCode seront complémentaires à celles des universités. " Alors que BeCode ciblera plutôt le personnel de terrain, les universités se focaliseront sur les 'cerveaux', explique Karen Boers, CEO de BeCode. Les deux types de profils sont importants dans une entreprise agile. BeCode et Telenet collaborent depuis un certain temps déjà à une société inclusive dans le cadre de formations ICT pour demandeurs d'emploi et jeunes sans diplôme. Nous sommes fiers que Telenet souscrive à la plus-value de notre pédagogie active et veuille l'appliquer à la formation et au recyclage de ses propres collaborateurs. " Par ailleurs, l'opérateur télécom entend mettre en avant son académie pour aider à former et à attirer de nouveaux et jeunes talents. C'est ainsi qu'il proposera sur base structurelle des stages et des journées d'encadrement, qu'il organisera des ateliers et de hackathons, et qu'il donnera des conférences invitées dans des universités. Chaque partenaire de l'académie a sa propre cible. Ainsi, la KU Leuven fera, via plusieurs de ses groupes et départements de recherche, des recherches en matière notamment d'analyse de données et de cybersécurité, de gestion de réseau et de loisirs. De leur côté, la VUB et l'ULB s'intéresseront à l'intelligence artificielle. Différents groupes de recherche de ces deux universités collaboreront également avec Telenet dans les domaines de la reconnaissance linguistique et vocale, l'intelligence artificielle transparente et éthique, la maintenance réseau prédictive et l'apprentissage machine, de même que l'IoT et la cybersécurité. " Il est évident que chacun d'entre nous devra travailler plus longtemps, constate Caluwaerts. Mettons dès lors tout en oeuvre pour rendre le travail le plus passionnant et enrichissant possible. "