BASF est l'un des piliers du port d'Anvers et constitue après Houston le plus grand complexe chimique au monde. BASF Anvers emploie quelque 3.500 collaborateurs actifs dans les opérations, la maintenance technique et les services de support, dont les RH et la finance. En outre, le site emploie de nombreux externes. Alain Molinard et Annemieke De Lie travaillent au département Learning & Development de BASF Anvers. Ils sont chargés de traduire les objectifs de l'entreprise sous forme de plans d'apprentissage concrets - qu'il s'agisse d'apprentissage de terrain ou de formations centralisées - en sécurité, IT, gestion et leadership notamment.

Concrètement, BASF Anvers recherchait une solution destinée à supporter ses formations centrées sur les qualifications. Il s'agit de connaissances et de compétences que les collaborateurs doivent actualiser et rafraîchir régulièrement, souvent liées à la sécurité. " Nous recherchions un partenaire susceptible de nous aider non seulement pour le système, mais aussi sur le plan didactique, explique Alain Molinard. La formation doit en effet s'inscrire dans le contexte opérationnel des collaborateurs tout en tenant compte des objectifs et de la manière dont il est possible d'apprendre efficacement une nouvelle qualification. "

Solution pratique

BASF a trouvé son partenaire auprès d'UNI-Learning (Wondelgem) avec sa plateforme Flowsparks. BASF utilise SAP SuccessFactors comme système de gestion d'apprentissage. Celui-ci stocke les données personnelles des collaborateurs ainsi que les plans d'apprentissage, tandis que Flowsparks prend en charge l'implémentation concrète. C'est ainsi que lorsqu'un collaborateur doit renouveler un ancien certificat de protection respiratoire, l'information s'affiche dans SuccessFactors. " Le volet apprentissage figure dans Flowsparks, ajoute Annemieke De Lie, de même que la formation pratique en classe. " Concrètement, le collaborateur suit le module de formation Flowsparks au moment qui lui convient le mieux. S'il réussit le test correspondant, il peut alors passer à la formation pratique.

L'application d'e-apprentissage permet essentiellement une plus grande efficacité. " Même pour les opérateurs travaillant en équipes, des PC sont mis à disposition, ajoute Alain Molinard. Le collaborateur reçoit un courriel d'invitation à suivre un module, mais choisit le moment où il veut le suivre. " Soit une meilleure organisation du travail. " En pratique, nous constatons que ces personnes suivent typiquement ces formations durant le week-end ou l'équipe de nuit lorsque l'infrastructure tourne au ralenti. " En outre, l'e-apprentissage offre une réponse pratique. " Il est nettement plus facile - et moins cher - de former par exemple 600 collaborateurs via l'e-apprentissage que de les regrouper dans une classe. "

Support à la numérisation

Par ailleurs, l'e-apprentissage permet à BASF de réagir plus rapidement. " L'aspect 'just-in-time' est important, note Annemieke De Lie, surtout lorsqu'il s'agit de formations relatives aux compétences. Il peut se révéler important que des collaborateurs suivent rapidement un modèle déterminé. Avec une formation classique, c'est beaucoup plus difficile à réaliser. "

Entre-temps, les possibilités de Flowsparks ont également été exploitées par les collègues du département de communication. " Ils utilisent la plateforme pour envoyer des lettres d'information, explique encore Alain Molinard. Désormais, les messages sont non seulement plus attrayants, mais sont aussi lus plus fréquemment et ont un effet plus important. Via Flowsparks, il est en effet possible de savoir qui a lu ou non un message. " BASF envisage à présent d'étendre encore l'utilisation de Flowsparks. " Nous avons décidé d'accélérer la numérisation, conclut Annemieke De Lie. Dans ce contexte, l'e-apprentissage joue un rôle majeur, notamment pour définir des instructions relatives à de nouveaux processus numériques. "