Depuis le 16 mai dernier, le changement de nom est une réalité depuis que les liens avec Philips ont été totalement coupés. Dites donc désormais Signify, et non plus Philips Lighting. Reste que la marque Philips continue d'exister, notamment sur les ampoules grand public Hue (un système d'éclairage intelligent connecté qui se commande via une appli, durant une période de transition pendant laquelle Signify verse des licences à Royal Philips. Du côté B2B, Interact est la marque sous laquelle Signify opère au niveau des entreprises. Par ailleurs, la société est également active dans le secteur public.
...

Depuis le 16 mai dernier, le changement de nom est une réalité depuis que les liens avec Philips ont été totalement coupés. Dites donc désormais Signify, et non plus Philips Lighting. Reste que la marque Philips continue d'exister, notamment sur les ampoules grand public Hue (un système d'éclairage intelligent connecté qui se commande via une appli, durant une période de transition pendant laquelle Signify verse des licences à Royal Philips. Du côté B2B, Interact est la marque sous laquelle Signify opère au niveau des entreprises. Par ailleurs, la société est également active dans le secteur public. Depuis plus de 2 ans, Gert Roeckx est country manager de l'entité Belux. " Nous livrons de très nombreux éclairages publics sur les autoroutes nationales et les voies régionales tant à Bruxelles qu'en Flandre et en Wallonie. De même, nous sommes présents dans les villes et communes qui s'occupent de passer à l'éclairage LED et qui lancent des expériences d'applications de ville intelligente ", précise Roeckx. Par ailleurs, Signify dessert en direct les grands bâtiments et l'industrie, tandis que les PME sont abordées par un modèle indirect où des installateurs se fournissent via des grossistes. Aujourd'hui, l'impact de la lumière reste largement sous-estimé dans de nombreuses entreprises. Or dans un bureau sombre, les employés sont plus rapidement fatigués, alors que des couleurs chaudes sont apaisantes. Une bonne lumière - qui tient également compte de l'heure de la journée et de la lumière extérieure - améliore la concentration et le bien-être. " Il faut laisser faire la nature ", estime Roeckx. Ceci vaut dans un bureau, mais aussi dans un hôpital ou une maison de repos. " De nombreux appels d'offres se concentrent trop souvent encore sur l'apport total de lumière [exprimé en lux, NDLR] et trop peu sur le ressenti. Un espace qui sert de bureau risque de devenir l'an prochain un hall de stockage avec d'autres exigences. Intégrer cette dimension d'avenir paie ", considère Roeckx. Le LED est soumis à une production de masse, avec comme conséquence une érosion des prix. " Nous sommes plus chers et meilleurs qualitativement, mais c'est un message qui passe difficilement auprès des clients. Il faut alors adapter son modèle commercial. C'est pourquoi nous proposons le Light-as-a-Service où nous passons d'un produit à un service connecté à part entière. Vous n'achetez pas un système d'éclairage, mais de la lumière ", explique encore Roeckx. Dès lors, la maintenance et les mises à niveau se font à distance, par exemple vers Light Fidelity (LiFi). Signify est en effet l'une des chevilles ouvrières de LiFi, l'Internet sans fil via la lumière. Il s'agit d'une sorte de Wi-fi, mais ce sont les ondes lumineuses plutôt que les ondes radio qui transportent les données. " La lumière connectée permet de très nombreuses connexions. Par exemple avec un système d'alarme. Songez aussi à une salle de réunion non réservée et où la lumière s'éteint automatiquement. Voire l'atténuation automatique de la lumière où moment où le prix de l'électricité augmente. Sans parler des villes intelligentes, ajoute Roeckx. Bref, les entreprises et organisations doivent prendre conscience de la valeur commerciale de la lumière. "