Selon les chiffres du moniteur des pratiques du travail des pouvoirs publics flamands, 9,6 % des Flamands actifs subiraient un niveau de stress qui atteindrait un seuil qualifié d''extrêmement problématique'. De même, Securex estime que 1 travailleur sur 10 serait menacé par un réel burn-out, tandis que 25 % des travailleurs émettraient des plaintes en matière de tension au travail, notamment des émotions négatives ainsi que des problèmes de santé physique et psychique. Le stress et le burn-out apparaissent donc comme des phénomènes en croissance, sachant que l'homme ne se facilite pas la tâche en déployant de nouvelles technologies qui, si elles ne sont pas correctement utilisées, peuvent également provoquer leur propre forme de stress. C'est notamment le cas du 'technostress', l'idée qu'il faut être connecté et accessible en permanence. Florence Pérès s'est spécialisée depuis 5 ans environ dans ce phénomène et la lutte contre celui-ci. Après avoir travaillé durant quelques années, notamment pour l'agence de communication Internet The Reference, elle se tourne vers Better Minds at Work, une société de consultants, formateurs et coaches. " Nous sommes spécialisés dans la résilience des personnes au travail ", résume-t-elle d'emblée.
...