Fédérale Assurance est un assureur belge dont l'histoire remonte à plus de 100 ans. "Certes, nous avons encore des systèmes hérités en interne, admet Ariane Berckmoes, CTO, mais nous nous tournons désormais surtout vers le cloud. Nous considérons en effet le cloud comme un choix stratégique." Ce choix doit permettre à l'assureur de réagir plus rapidement à l'évolution des besoins des clients. Des clients qui veulent notamment pouvoir accéder rapidement à tout moment et à partir de n'importe quel appareil aux différents services d'assurance.
...

Fédérale Assurance est un assureur belge dont l'histoire remonte à plus de 100 ans. "Certes, nous avons encore des systèmes hérités en interne, admet Ariane Berckmoes, CTO, mais nous nous tournons désormais surtout vers le cloud. Nous considérons en effet le cloud comme un choix stratégique." Ce choix doit permettre à l'assureur de réagir plus rapidement à l'évolution des besoins des clients. Des clients qui veulent notamment pouvoir accéder rapidement à tout moment et à partir de n'importe quel appareil aux différents services d'assurance. L'un des principaux tests grandeur nature de la stratégie cloud de Fédérale Assurance a été la décision d'opter pour un outil d'analyse de données entièrement dans le cloud. En l'occurrence, le choix s'est porté sur une combinaison de SAS Viya, une plateforme native cloud d'analyse de données, et de Microsoft Azure. LACO (Diegem) a été chargée de l'encadrement du projet et de l'implémentation proprement dite, tandis que First IT (Malines) a assuré - avec SAS même - le support opérationnel. "Nous voulions surtout un outil prêt à nous soutenir dans notre nouvelle méthode de travail, enchaîne Amandine Rouvroy, responsable du Business Intelligence Competence Center de Fédérale Assurance. Nous avons créé différents 'datamarts' auxquels peuvent accéder un nombre croissant de collaborateurs - de manière très spécifique en fonction de leur rôle - afin de leur permettre d'utiliser eux-mêmes les données." Le recours à SAS Viya crée une nouvelle dynamique du côté métier. "Nos marketeurs peuvent désormais concevoir eux-mêmes leurs campagnes sur la base de jeux de données spécifiques", explique Amandine Rouvroy. De même, les actuaires établissent eux-mêmes les rapports dont ils ont besoin, tandis que le département Stratégie de l'assureur peut analyser les données de sa propre initiative. "Autrefois, toutes ces demandes étaient inévitablement adressées au département BI, ajoute Amandine Rouvroy. Nous devions chaque fois accéder aux données, collecter les informations demandées et les renvoyer au métier. C'était un processus très itératif, lent et souvent très complexe." Le self-service offert par SAS Viya se traduit par un gain de temps substantiel pour le métier. Il en résulte également un service plus fluide et un 'time-to-market' plus court pour les nouvelles initiatives. Le récent partenariat entre SAS et Microsoft a permis à Fédérale Assurance d'utiliser SAS Viya sur Azure. Pour mener à bien ce projet, l'entreprise s'est fait accompagner par LACO, une société de consultance spécialisée en 'data intelligence'. "Honnêtement, c'était nécessaire. Dans le secteur des assurances, le cloud reste encore quelque peu exotique, sourit Ariane Berckmoes. Pour la migration dans le cloud, un plan précis par étapes est nécessaire. LACO nous a donné la confiance pour franchir le cap et d'opter pour SAS Viya comme véritable service géré dans le cloud." Avec ce projet, Fédérale Assurance apparaît comme un précurseur de la technologie d'analytique cloud de SAS dans notre pays. Désormais, le frontal de la plateforme a été entièrement migré vers Microsoft Azure, tandis que le dorsal et les données suivront dans une phase ultérieure. L'assureur prévoit de développer dans les prochains mois divers projets autour des différentes domaines couverts par la plateforme. Pour sa part, SAS envisage d'ores et déjà de proposer au monde de l'assurance de nombreuses applications comme la gestion de données, le rapportage, la fixation dynamique de prix, la 'customer intelligence', la détection de fraude et l'automatisation de processus à base d'IA.