Certes, l'expérience l'a fortement aidé. Le fondateur de Preesale, Geoffroy Simon, est en effet rompu à l'organisation d'événements, mais a appris à ses dépens que la vente de tickets n'était pas toujours chose aisée. Après avoir fondé des start-up comme Getyoo et OPUS, il lance dès lors Preesale pour faciliter la vente de tickets associés à un événement.
...

Certes, l'expérience l'a fortement aidé. Le fondateur de Preesale, Geoffroy Simon, est en effet rompu à l'organisation d'événements, mais a appris à ses dépens que la vente de tickets n'était pas toujours chose aisée. Après avoir fondé des start-up comme Getyoo et OPUS, il lance dès lors Preesale pour faciliter la vente de tickets associés à un événement. Et tel devrait être le cas puisque la plate-forme Web s'appuie uniquement sur les API les meilleures, les plus stables et les plus performantes en matière de billetterie, de suivi de client, et donc aussi Google Analytics ou Facebook Pixel. " Il est possible en 5 minutes d'associer Preesale à votre événement Facebook et de commencer à vendre des tickets. Et l'ensemble du processus de lancement d'un événement ne prend que 20 minutes, précise Simon. Preesale vous propose un outil pratique qui permet non seulement la vente de tickets, mais aussi de gérer le marketing de l'événement. C'est ainsi qu'il est possible d'exporter des listes d'acheteurs de tickets pour de futurs événements. " Car pour les utilisateurs de Preesale, les données sont évidemment une mine d'or. " Sur Preesale, les organisateurs peuvent visualiser le parcours d'un client depuis le début de sa visite sur le site jusqu'à l'achat du ticket. Ainsi, il est possible d'imaginer de meilleures stratégies de suivi afin d'obtenir davantage de résultats. Si vous savez par exemple que 5.000 personnes ont visité un site Web, que 3.000 d'entre eux se sont rendus sur la boutique Web et que 2.000 ont effectivement acheté un ticket, il est peut-être possible de mieux cibler ces 2.000 acheteurs pour un événement futur, et non pas les 5.000 de départ. " Preesale prélève 10 % sur chaque vente de ticket et propose par ailleurs plusieurs fonctions payantes qui lui permettent de générer des revenus supplémentaires. Le parcours accompli jusqu'ici par Preesale montre que l'initiative est potentiellement porteuse. En effet, depuis son lancement début 2017, l'outil a déjà géré l'organisation de 400 événements, soit de l'ordre de 100.000 tickets vendus. " Le tout pour 600.000 ? de transactions ", précise Simon non sans fierté. Pas étonnant dès lors que la start-up ait été sélectionnée dans le prestigieux programme Techstars et que l'entreprise ait déménagé son siège social à Atlanta aux Etats-Unis. Un déménagement qui s'est aussi traduit par un investissement de 100.000 $. L'incubateur liégeois Link Square a complété cette injection de capitaux en investissant 75.000 $ en plus de son apport initial de 25.000 ?. " Pour continuer à grandir, nous avons procédé en février à un nouveau tour de table financier, précise toujours le fondateur. Dans un premier temps, nous recherchons 150.000 ? en Belgique pour recruter 2 collaborateurs à temps plein. Par la suite, nous visons du capital-risque à l'international pour poursuivre notre croissance. " Car Preesale entend grandir et s'en donne les moyens. Les marchés français et américain seront prochainement attaqués, tandis que d'autres marchés seront abordés par le biais de licences. Et dans le Benelux, les choses pourraient s'accélérer. " Nous aimerions vraiment partir à la conquête de la Flandre, confie toujours Simon. Pour ce faire, nous allons non seulement faire du cold calling et de la vente directe, mais aussi déployer une véritable stratégie de croissance. "