Il y a un an, Orange était le premier à annoncer son support de l'eSIM, permettant de changer de numéro ou d'opérateur sans devoir installer physiquement une nouvelle carte SIM. Cette solution est notamment pratique lorsque l'on se rend temporairement à l'étranger et que l'on veut utiliser un opérateur local, ou encore pour combiner un abonnement privé et un autre professionnel. Depuis octobre, Proximus soutient également l'eSIM tant pour ses clie...

Il y a un an, Orange était le premier à annoncer son support de l'eSIM, permettant de changer de numéro ou d'opérateur sans devoir installer physiquement une nouvelle carte SIM. Cette solution est notamment pratique lorsque l'on se rend temporairement à l'étranger et que l'on veut utiliser un opérateur local, ou encore pour combiner un abonnement privé et un autre professionnel. Depuis octobre, Proximus soutient également l'eSIM tant pour ses clients particuliers que professionnels. Les deux opérateurs travaillent avec un code QR qu'il faut scanner pour transférer ses données. Chez Telenet, la situation est différente. Il n'est pas encore possible d'installer une eSIM sur son smartphone, mais il existe depuis novembre le 'One Number', à savoir la possibilité d'étendre son abonnement mobile à une montre intelligente si celle-ci intègre une eSIM. Pour l'instant, l'opérateur ne propose que cette seule option et explique avoir fait ce choix parce que la valeur ajoutée pour le client est supérieure. Cela étant, le support total de l'eSIM est prévu pour cette année. Faut-il absolument se rendre en (e-)boutique pour acheter un appareil avec eSIM? Non. La technologie existe depuis plusieurs années déjà, mais ne s'est imposée que récemment chez les constructeurs et les opérateurs. En ce qui concerne les smartphones qui supportent d'ores et déjà l'eSIM, il s'agit surtout des modèles iPhone et Samsung. Tant chez Telenet que chez Proximus, on précise que tout appareil doté d'une eSIM standard peut en principe fonctionner sur son réseau. Pour sa part, Orange ne nous a pas répondu, mais devrait sans doute aussi autoriser l'eSIM sur son réseau. En pratique, il faut que l'appareil réponde aux spécifications de la GSMA. A plus long terme, il semble probable que la carte SIM embarquée remplace la carte physique. Une fois qu'il s'agira d'une pratique courante, il sera également plus facile de changer (provisoirement ou non) d'opérateur. Mais l'avantage ne se limite pas aux smartphones ou aux montres intelligentes. En effet, les applications professionnelles ou industrielles opérant sur un réseau mobile profiteront de ce système moderne en permettant de changer l'appareil d'un opérateur sans devoir l'ouvrir physiquement et le modifier.