Avec Oracle Autonomous Linux, combiné à l'Oracle OS Management Service, l'éditeur promet moins de complexité, moins d'erreurs humaines, un gain de temps 'incroyable' ainsi qu'une sécurité et une disponibilité accrues pour les clients. En effet, le 'patching' et la sécurité sont les défis majeurs des équipes IT d'entreprise. Mais comment intégrer ces outils dans la complexité du paysage IT d'une organisation ? Et notamment l'intégration avec les applications héritées.

" Il va de soi qu'il faut rester prudent dans un tel domaine, avertit Dieter Deramout, 'senior director Technology Presales Benelux' d'Oracle. C'est pourquoi nous annonçons, au-delà d'Autonomous Linux, également l'OS Management Service qui est offert gratuitement. Ce service permet de gérer le cycle de vie complet et donc de commencer par les systèmes de test pour examiner l'impact d'une mise à niveau. Une fois que tout est en ordre, il est possible de procéder à la mise à jour de l'ensemble des systèmes de l'organisation. C'est un peu comme la voiture autonome : le conducteur choisit encore lui-même la destination et il y a toujours des boutons et un volant. De même, l'entreprise qui utilise des systèmes hérités a intérêt à prendre en compte les dépendances spécifiques. "

Tout comme pour sa base de données autonome, Oracle assure également une disponibilité totale des systèmes. " Nous patchons sans interrompre les plateformes puisque nous faisons une copie de l'espace mémoire avant que le noyau ne soit effacé à un moment donnée ", explique Deramout.

Si cette fonctionnalité ne sera pas immédiatement disponible, Oracle n'en a pas moins annoncé à Oracle OpenWorld son Digital Assistant. Dévoilé l'an dernier, cet assistant permet d'extraire des informations d'applications de type RH, CRM ou expérience client pour les associer à des systèmes dorsaux ou des outils et applis de type Slack, Messenger ou WeChat. Grâce à la reprise de speak.ai l'été dernier, cet assistant numérique pourra " près prochainement " être commandé par la voix.

" Dans un premier temps, il s'agira de l'anglais, mais l'entreprise que nous venons de racheter propose déjà des extensions vers d'autres langues, surtout européennes, précise Jan Ronsse, directeur général d'Oracle Belux. Aucun calendrier précis n'a encore été annoncé pour d'autres langues car cela dépendra de la demande des clients. " Reste que les clients belges pourront déjà utiliser le composant vocal en anglais.

Clients belges

L'édition 2019 de la conférence était surtout caractérisée par plusieurs petites annonces. Mais la tendance générale reste aux systèmes autonomes qui automatisent une partie des tâches. Au niveau du plus connu, la base de données autonome, Oracle compte d'ores et déjà deux clients belges : Samsonite, dont le siège central se trouve chez nous, et la RTBf. En ce qui concerne la chaîne francophone, il s'agit d'une application de marketing et de gestion d'événements, notamment des microsites d'enregistrement de participants. Tandis que pour Samsonite, le projet concerne le suivi des valises que l'entreprise compte proposer aux compagnies aériennes et où Oracle livre l'un des composants du projet.

Enfin, Oracle dévoile pour la première fois depuis longtemps un nouveau look. Le fond rouge bien connu cède la place à 'Redwood', un nouveau style visuel sur un fond rouge pastel. " Ce look guidera toutes nos actions, explique Jan Ronsse. Que ce soit dans la communication en ligne, le marketing, les présentations, mais aussi notre interface utilisateur. Autrefois, il s'agissait d'un rouge plutôt dur, mais désormais, nous privilégions les couleurs douces synonymes d'accessibilité et de convivialité. "

Décès de Mark Hurd

Oracle dit par ailleurs adieu à son co-CEO, Mark Hurd, qui est décédé le 18 octobre dernier. En septembre, Hurd avait quitté Oracle pour raisons médicales. Il avait fait carrière chez le spécialiste des caisses enregistreuses NCR avant de devenir en 2005 le patron de HP où il a mené différentes restructurations pour faire de HP le plus grand constructeur de PC au monde. En 2010, il était remercié par HP pour services rendus après des accusations de malversation dans les notes de frais. En 2014, il était appelé par Larry Ellison à la tête d'Oracle pour y diriger l'entreprise avec Safra Catz, co-CEO. Mark Hurd avait 62 ans ; il était marié et père de deux filles.

Jan Ronsse