Vu la difficulté d'y prévoir l'activité, l'horeca et l'événementiel demandent une grande flexibilité de la part des employeurs et des travailleurs. Mais comment s'y retrouver dans cette jungle de disponibilités, plannings de travail, fiches de salaire et autres démarches administratives ? Simoen Koets, consultant, s'est penché sur la question pour trouver la solution : une plate-forme SaaS permettant d'intégrer tous ces aspects.
...

Vu la difficulté d'y prévoir l'activité, l'horeca et l'événementiel demandent une grande flexibilité de la part des employeurs et des travailleurs. Mais comment s'y retrouver dans cette jungle de disponibilités, plannings de travail, fiches de salaire et autres démarches administratives ? Simoen Koets, consultant, s'est penché sur la question pour trouver la solution : une plate-forme SaaS permettant d'intégrer tous ces aspects. " Un nouveau client reçoit automatiquement sa base de données où il peut enregistrer chaque collaborateur avec ses plages horaires, son numéro de registre national et éventuellement d'autres informations comme le nombre de personnes à sa charge, ce qui est important pour son salaire. Et à la fin du mois, nous rassemblons automatiquement toutes ces données pour les transmettre à l'entreprise qui assure la gestion des salaires. " De même, le planning se fait beaucoup plus facilement. " Via notre appli, les travailleurs peuvent s'enregistrer, voir les projets à venir et communiquer leurs disponibilités. En un clin d'oeil, il est possible de savoir qui fait quoi, quels projets sont en préparation et établir des schémas de travail. Ce faisant, on ne se retrouve plus jamais devant un trou de dernière minute. L'utilisateur paie une redevance d'abonnement prévoyant un certain nombre d'heures. Et s'il a besoin d'heures supplémentaire, il suffit de les acheter. " Pour accélérer les processus, CrewPlanner est connecté à l'ensemble des secrétariats sociaux et autres acteurs concernés. De même, un progiciel de CRM comme Teamleader ou un logiciel comptable peut s'intégrer à la plate-forme de Koets, tandis que les données publiques provenant par exemple de Dimona ou de l'ONSS sont accessibles directement. " C'est un domaine complexe que cette législation belge et tous ces statuts, sourit Koets. Mais cela offre aussi un avantage : si la logique de notre flux est à ce point performante qu'elle est en mesure de gérer le système, les règles de la plate-forme sont valables dans n'importe quel pays. " Mais finalement, tel est l'objectif. Certes, CrewPlanner cible d'abord et surtout le marché belge, où elle compte une quarantaine de clients. " Mais ce chiffre augmente tellement vite que nous avons dû engager des commerciaux supplémentaires. Par ailleurs, nous avons déjà un bureau aux Pays-Bas et nous envisageons de nous installer à Londres. Parmi nos clients en effet, il y a plusieurs entreprises ayant des filiales à l'international et nous espérons pouvoir ainsi sortir de nos frontières nationales. " Koets a fondé CrewPlanner voici 3 ans avec des fonds propres de 100.000 ? qu'il avait économisé en tant que consultant. Cet investissement lui a permis de développer progressivement la plate-forme. " Lorsque les coûts de développement ont augmenté, j'ai proposé aux développeurs de devenir associés en échange de leurs prestations, explique-t-il encore. Entre-temps, nous faisons également partie de Start it @KBC qui nous offre un coaching particulièrement appréciable. Pour l'instant, nous ne recherchons pas d'autres investissements. J'ai certes eu des contacts, mais qui n'ont jamais abouti et c'est tant mieux puisque nous générons désormais des revenus. "