Les Etats-Unis ont imposé à la chinoise ZTE des sanctions en raison du fait que l'entreprise a vendu de la technologie américaine à l'Iran. En pratique, ZTE s'est vue interdire de commercer avec les entreprises américaines, dont les fondeurs Intel et Qualcomm, ou encore le concepteur d'Android, Alphabet.

Mais ces sanctions ont rapidement été remises en cause par le président Donald Trump. Via Twitter, celui-ci a fait savoir que les USA et la Chine étaient en négociations, notamment sur la question de ZTE, afin que celle-ci soit " back into business, fast ! "