Le contrat ICT de grande ampleur - successeur des précédents contrats cadre d'externalisation ICT - est réparti pour la première fois fractionné et est même réparti dans une même tranche entre plusieurs acteurs ICT.
...

Le contrat ICT de grande ampleur - successeur des précédents contrats cadre d'externalisation ICT - est réparti pour la première fois fractionné et est même réparti dans une même tranche entre plusieurs acteurs ICT. A partir du 1er février, les partenaires reprendront officiellement le flambeau de HB-plus, avec DXC et Proximus comme partenaires. Proximus assurera à nouveau dans les 7 prochaines années la gestion du réseau entre les différents sites de l'administration flamande, sachant que l'Internet, les réseaux mobiles et les réseaux fixes seront confiés à des partenaires extérieurs. " Un choix clair de la continuité dont nous sommes très satisfaits. Cela fait plus de 20 ans que nous sommes partenaire de l'administration flamande. Et le plan du ministre-président prévoit de nouvelles lignes de force qui nous conviennent parfaitement. Songez aux efforts supplémentaires au niveau des écoles ou du déploiement de la fibre optique ", insiste Geert Rottier, 'director Enterprise Segments' chez Proximus. DXC - également impliquée depuis 2003 dans les projets IT publics en Flandre - prendra en charge les plateformes et la technologie 'mainframe', qu'il s'agisse de l'exploitation et de la disponibilité des applications, ou encore du support et de la maintenance. Le lot n° 2 - les services de postes de travail - est attribué à Cegeka, qui devient ainsi pour la première fois un partenaire IT structurel des pouvoirs publics flamands. " Il va de soi que nous sommes fiers et heureux. Il s'agit là pour nous de la preuve que Cegeka est prête à assumer une telle tâche ", déclare Stijn Bijnens, CEO. Dans un premier temps, les services existants concernant les postes de travail seront 'simplement' repris. Mais par la suite, un plan de transformation - " tenant compte du contexte actuel du télétravail ", dixit Bijnens - sera élaboré. Cegeka a opté pour une solution autour de Microsoft Office 365 en association avec des partenaires. La porte des sous-traitants est d'ailleurs ouverte, confirme Frank Geets, administrateur-général de la Facilitair Bedrijf chargée de la procédure d'adjudication. " Nous avions vraiment pour objectif avec cette adjudication d'impliquer davantage de partenaires locaux et d'impliquer plus de start-up et de scale-up dans notre stratégie IT. " Atos a en tout cas l'intention de s'adjoindre les services de start-up. " Nous estimons que des opportunités claires s'ouvrent pour nos start-up et PME locales qui travaillent encore très souvent uniquement dans un périmètre restreint ", indique-t-on. De même chez Cronos Public Services, la collaboration est au rendez-vous. La filiale de Cronos Group fournira des services et des produits d'IBM, PwC et Cevi notamment dans le cadre du lot 5 portant sur les services applicatifs. L'attribution de ce lot a été assez atypique puisqu'outre Cronos, Atos et le consortium ponctuel DCX-Cegeka sont les partenaires ICT retenus. " La gestion des applications existantes a été répartie entre ces acteurs. Mais pour les nouvelles applications commandées, une mini-concurrence sera à chaque fois organisée entre les 3 prestataires de services, précise Frank Geets. Je suis très satisfait d'avoir prévu une certaine continuité avec DXC, en sachant que nous avons aussi beaucoup travaillé autour des applications. Il était écrit que nous allions impliquer un plus grand nombre de partenaires dans ces contrats ICT, mais il s'agit clairement d'une évolution positive et nous nous réjouissons de cette collaboration ", ajoute Marc Stassyns de DXC.technology. L'administration flamande a choisi Atos pour le contrat en matière de cloud et de centres de données, de même que pour les services d'intégration et la sécurité de l'information. En d'autres termes, Atos se voit confier un rôle dirigeant dans l'orchestration.