" La Belgique adopte typiquement une position attentiste en matière d'innovation à long terme ", résume Paul Olieman, responsable du CIO Advisory au sein de KPMG Technology Advisory Belgique, expliquant du même coup pourquoi le CIO belge est manifestement moins impliqué dans la mise au point de services et/ou produits innovants que ses confrères étrangers. Tel est l'un des constats de la CIO Survey annuelle de KMPG et Harvey Nash qui se penche désormais aussi sur la situation en Belgique. Une autre justification possible évoquée par Olieman pour expliquer la moindre grande implication dans le développement innovant concerne la réglementation stricte imposée en matière de sécurité des données, sachant qu'un CIO belge sur 4 considère que ces dispositions freinent sensiblement les possibilités d'innover.
...