Les centrales des services d'urgence connaissent des problèmes techniques depuis pas mal de temps déjà. Ces 2 dernières années, l'infrastructure a été rénovée, mais la migration de CAD8 à CAD9 (Computer Aided Dispatching) a été délicate, entraînant des plantages de systèmes et autres problèmes lors de la prise d'appels. Astrid, le réseau des services d'urgence, confirme la situation, surtout en Brabant flamand, et a dès lors arrêté la mise à niveau. Il pointe du doigt les sous-traitants Proximus (intégration de systèmes), Airbus (communications radio) et Intergraph belgium (CAD) qui ont entre-temps été mis en demeure. Cela dit, Astrid admet qu'entre-temps, différentes causes ont été identifiées. Une nouvelle version du logiciel devrait être déployée afin de rendre les centres d'appel à nouveau opérationnels.