Ce gain de temps spectaculaire est à mettre à l'actif de la start-up belge Vokse. TF1 mise à fond sur la diffusion de contenus numériques. Pour preuve, le groupe français de médias offre plus de 10.000 heures de contenus sur sa plateforme de streaming MYTF1. Et chaque jour, de nouveaux contenus sont ajoutés. Sur cette plateforme, les clients peuvent regarder la TV en direct, mais aussi visionner toutes sortes de programmes TV, séries et films via la fonction Replay. Autrefois, lorsqu'un problème se posait, il fallait attendre en moyenne 16 jours avant qu'une solution soit trouvée. Voilà qui irritait non seulement les utilisateurs, mais aussi les annonceurs de cette plateforme de diffusion.
...

Ce gain de temps spectaculaire est à mettre à l'actif de la start-up belge Vokse. TF1 mise à fond sur la diffusion de contenus numériques. Pour preuve, le groupe français de médias offre plus de 10.000 heures de contenus sur sa plateforme de streaming MYTF1. Et chaque jour, de nouveaux contenus sont ajoutés. Sur cette plateforme, les clients peuvent regarder la TV en direct, mais aussi visionner toutes sortes de programmes TV, séries et films via la fonction Replay. Autrefois, lorsqu'un problème se posait, il fallait attendre en moyenne 16 jours avant qu'une solution soit trouvée. Voilà qui irritait non seulement les utilisateurs, mais aussi les annonceurs de cette plateforme de diffusion. "De tels délais s'expliquaient évidemment par les volumes de données gigantesques, explique Audine Péan, CEO de Vokse, une start-up belge spécialisée en 'data project acceleration'. Dans ce contexte, la gouvernance de données représentait un défi considérable. TF1 souhaitait en effet savoir quelles données et métadonnées étaient disponibles, de même que si celles-ci étaient correctes, cohérentes et à jour. Reste que dans le cadre d'une base de données renfermant plus d'un million d'éléments, il n'était absolument pas tenable d'intervenir de manière manuelle." Jusqu'à l'arrivée de Vokse qui avait posé sa candidature auprès du Media Lab de TF1. "Dans ce Media Lab, nous prenons sous notre aile de 5 à 6 start-up par an, ajoute Arnaud Mopin, directeur de l'innovation à TF1. Nous avons choisi Vokse pour nous aider à réfléchir sur la question de la qualité des données." Une problématique majeure dans la mesure où MYTF1 connaît une croissance rapide. Du nouveau contenu s'ajoute en permanence, ce qui ne fait qu'augmenter l'importance de la qualité des données. "Les données et métadonnées doivent être 'propres', poursuit Arnaud Mopin, afin que le contenu puisse être interrogeable et que les suggestions pertinentes sont faites au bon groupe cible." Concrètement, Vokse a proposé de cartographier l'ensemble des données et des métadonnées selon un processus automatisé couvrant l'ensemble du catalogue du service de streaming et des métadonnées. Audine Péan: "Par ailleurs, nous avons conçu une appli qui analyse en temps réel la qualité des données de chaque nouveau contenu et qui indique immédiatement où les problèmes peuvent se poser." Cette approche permet de corriger bien plus rapidement les erreurs, par exemple des programmes qui seraient mal ou pas labellisés. La qualité des données s'en trouve améliorée, ce qui permet à l'algorithme de fonctionner de manière plus optimale et donc d'affiner les recommandations sur la plateforme de streaming. Grâce à l'appli de Vokse, l'équipe de données de TF1 - vingt collaborateurs, dont six dédiés à la qualité des données de MYTF1 - dispose de plus de temps pour se consacrer à d'autres problématiques. En effet, l'appli envoie des alertes en temps réel, ce qui permet à l'équipe d'intervenir directement. Précisons que TF1 avait émis une condition importante à l'appli, à savoir qu'elle tourne totalement dans le cloud, le tout associé à une sécurité rigoureuse. Pour ces deux aspects, Vokse a collaboré avec IBM. "Nous avonc déployé une solution adaptée en partenariat avec Vokse, explique Hedwige Meunier, Client Manager Public Sector chez IBM. Nous offrons une plateforme ouverte et capable de supporter différentes sources de données provenant d'un environnement multicloud." Le recours à IBM Code Engine et Analytics Engine a permis un niveau élevé d'évolutivité. "Nous pouvons ainsi répondre de manière très ciblée aux besoins du client, ajoute Michel Van der Poorten, IBM Ecosystem Partner Recruitment Leader chez IBM. Notre système s'adapte automatiquement au niveau de son dimensionnement." Pour Vokse, la collaboration avec TF1 n'est qu'un début. En effet, de très nombreuses organisations, dont certaines sociétés de médias confrontées à des défis similaires, se sont déjà montrées intéressées par le logiciel de l'entreprise.