Les gens me demandent parfois si je ne regrette pas que mes idées soient peu à peu reprises par le grand public, explique Jaron Lanier, pionnier de la réalité virtuelle, musicien et artiste. Ils préféreraient que je sois une personne radicale. " C'est précisément ce qu'a longtemps été Lanier : un radical. En 1984, il fonde une société spécialisée dans les applications commerciales de la réalité virtuelle, bien longtemps avant que d'autres en aient même entendu parler (cette entreprise fera faillite en 1993). Dans son nouveau livre '10 arguments for deleting your social media accounts right now', il explique comment, à la fin des années 1990, il a écrit un programme avec un groupe d'amis pour pouvoir intégrer les expressions faciales d'une personne de manière numérique dans un dessin ou une photo. Aujourd'hui, nombre de sociétés petites ou grandes de la Silicon Valley essaient d'imposer cette technologie. Or Lanier adopte depuis un certain temps, surtout depuis l'avènement de sociétés comme Google et Facebook, une attitude critique face à l'évolution de l'Internet. " Le problème n'est pas de pouvoir se connecter à des amis, ni de devoir toujours avoir un appareil à portée de main. Le problème se situe dans les algorithmes qui essaient de vous manipuler. C'est la seule manière pour Facebook et Google de gagner de l'argent. "
...