L'application est destinée aux patients souffrant d'un hallux valgus, une bosse osseuse qui se forme sur le gros orteil qui entraîne une déformation du pied vers l'intérieur. La HoloLens de Microsoft est des lunettes de réalité mélangée qui permet de projeter dans un environnement réel des objets numériques ou des hologrammes. " Concrètement, il s'agit d'une projection 3D du modèle anatomique du pied, explique Tom Lootens, chef du service orthopédie à l'AZ Maria Middelares. Les patients ont souvent peur de l'opération et craignent que nous ne sciions simplement l'excroissance. Ce n'est évidemment pas le cas. Grâce à une projection du pied du patient, nous pouvons expliquer comment nous allons réduire l'écart entre les phalanges ainsi que montrer où vont se situer les vis et l'agrafe. " Ce faisant, le patient peut directement voir quel sera le résultat final de l'intervention.

Chaque année, le docteur Lootens procède à 500 opérations du hallux valgus. " C'est une intervention très courante, estime-t-il. Mais il n'empêche que le patient peut parfois être inquiet. Nous estimons dès lors qu'il est très important de fournir une information correcte et précise au cours de la préparation, ce qui met le patient en confiance. Dans un modèle 2D, il est difficile de bien évaluer le déplacement des phalanges du pied. Mais avec un modèle 3D, le patient peut nettement mieux voir ce qui va se passer. " Seule une minorité de patients a refusé la projection 3D. " La grande majorité autorise le recours à cette technologie. Grâce à la projection 3D, le patient comprend mieux et plus rapidement qu'il est inutile de retarder l'opération. "

Hologramme numérique

InspireX, une société du Groupe Cronos, a développé l'outil destiné à l'AZ Maria Middelares sur base de la technologie HoloLens de Microsoft. Il s'agit de lunettes de réalité mélangée qui permettent en somme de projeter des hologrammes numériques dans le monde réel. Dès lors, le patient peut voir concrètement où le médecin va inciser, comment il va déplacer les phalanges et résoudre ainsi le problème du hallux valgus. Par ailleurs, le docteur Lootens utilise le casque HoloLens pour l'évaluation des dommages au niveau du cartilage résultant de l'écartement entre les phalanges. " Le cartilage entoure les articulations et facilite les mouvements, ajoute-t-il. Si du cartilage se détache suite à cet écartement, il ne peut plus se développer. Via la HoloLens, nous pouvons évaluer les dégâts et identifier la situation. Autrefois, il fallait tout dessiner sur papier, mais désormais, tout se fait numériquement dans un modèle 3D. "

L'hôpital suit de très près l'utilisation de cette technologie dans le département orthopédie, l'objectif étant d'utiliser à terme la HoloLens dans l'analyse d'autres articulations et blessures. " L'application que nous utilisons aujourd'hui est le fruit d'une étroite collaboration entre l'hôpital et InspireX, poursuit Tom Lootens. Nous avions une idée précise de ce que nous attendions de cette application et de sa mise en oeuvre. Sur le terrain, nous avons été confrontés à plusieurs reprises aux limites de cette technologie, mais nous en sommes finalement arrivés à une solution qui répondait à nos attentes, à savoir améliorer la qualité de l'intervention et accélérer le processus de rétablissement du patient. "