Le port d'Anvers est le décor quotidien de milliers de processus. Transborder des marchandises à rythme soutenu d'un navire intérieur sur le quai, du quai sur un camion ou un navire de mer, ou d'un navire de mer à un autre. Chaque acteur de ce cycle dispose d'un trésor de données, sans pour autant avoir une vue globale du processus. " Lorsqu'un navire entre au port avec des milliers de conteneurs, les manutentionnaires ou les transbordeurs ne connaissent généralement pas la destination finale du chargement, a expliqué Stephan Vanfraechem, directeur général d'Alfaport Voka dans le cadre du Curiosity Forum du développeur de logiciels SAS. S'ils savaient que les conteneurs poursuivent leur route par chemin de fer, ils pourraient installer directement le chargement à l'endroit du terminal le plus approprié. Or aujourd'hui, les agents portuaires doivent déplacer les conteneurs à plusieurs reprises. L'absence de vue globale, le recours à des plateformes numériques différentes et la masse de documents papier sont très gourmands en temps et en énergie. "
...