La FCCU, qui devrait normalement compter 44 personnes, n'emploie pour l'instant que 13 collaborateurs, dont...

La FCCU, qui devrait normalement compter 44 personnes, n'emploie pour l'instant que 13 collaborateurs, dont aucun francophone. Selon le quotidien De Standaard, le dernier expert francophone ayant quitté le département ne sera remplacé qu'après la nouvelle année. Aujourd'hui, les informaticiens sont mieux payés dans le secteur privé, d'où les difficultés pour la police fédérale de recruter des experts. Il existe certes encore des entités locales, mais celles-ci doivent précisément bénéficier du soutien de leurs collègues fédéraux.